Accueil » Sports » RCSA – Clermont Foot 63 : 2 points perdus ou 1 gagné ?
Après match RC Strasbourg Alsace - Clermont Foot 63 - 2023-2024
Après match RC Strasbourg Alsace - Clermont Foot 63 - 2023-2024
Sports

RCSA – Clermont Foot 63 : 2 points perdus ou 1 gagné ?

Bien loin des grandes affiches européennes, la Ligue 1 Uber Eats poursuit son cours avec ses propres épopées et ce dimanche, le stade de la Meinau a été le théâtre d'un de ces duels modestes mais charnières pour le maintien : RCSA - Clermont Foot 63. Un match qui, malgré l'absence de buts, a offert des enseignements notables, en particulier pour le Clermont Foot 63.

Solidité retrouvée ?

La “Clean Sheet”, cher aux aficionados de statistiques défensives (que nous sommes), n’a pas échappé à Clermont qui a réussi à garder ses cages inviolées pour la seconde fois de la saison, et ce, malgré les absences notables de Seidu (suspendu) et Caufriez (forfait juste avant le match car malade).

Une performance non négligeable quand on sait que l’équipe, qui présente désormais la meilleure défense des huit dernières au classement, avait sombré en début de saison avec une avalanche de 12 buts encaissés en 6 matchs.

La nouvelle assise défensive de Clermont doit beaucoup à Mory Diaw, dont le retour en forme actuel inspire à nouveau confiance et sérénité. Sa performance contre le RCSA est à souligner : 5 arrêts, 3 interventions rassurantes dans les airs et un « goals prevented » de 0.5. Il incarne le roc sur lequel Clermont a bâti son match nul à Strasbourg.

Un retour à l’équilibre tactique

Comme nous le supposions lors de l’avant-match, sur le plan tactique, Pascal Gastien, le technicien de Clermont, semble avoir retrouvé un certain équilibre avec un 3-5-2 flexible, offrant à Rashani un rôle de second attaquant en phase offensive et à Cham une position plus axiale.

Toutefois, l’organisation tactique a révélé quelques failles, notamment la redondance dans les occupations de zone de Gastien et Gonalons, qui a parfois mis en péril l’équilibre défensif de l’équipe sur les contres et a pu limiter les opportunités offensives en étouffant une solution de passe dans le cœur du jeu. La complémentarité des deux trentenaires au milieu de terrain reste ainsi un sujet de réflexion pour le staff clermontois.

Le match a aussi soulevé la question épineuse de l’efficacité offensive. Malgré quelques mouvements collectifs prometteurs, Clermont a pêché dans la finition, une incapacité à conclure qui devient chronique et qui, sans surprise, a suscité des regrets en fin de match.

Avec seulement un point récolté, le sentiment prédominant était celui de deux points perdus, surtout quand l’espoir de remonter au classement devient plus pressant.

La défense comme base de construction

Côté individuel, outre Mory Diaw, plusieurs joueurs ont tiré leur épingle du jeu. Johan Gastien a été omniprésent, jouant le rôle de pivot central avec 103 touches de balle, quelques passes bien senties et une précision de 92%.

Neto Borges, dans un rôle défensif resserré n’a rien concédé dans les 1 contre 1, et Florent Ogier, proposant une fiabilité défensive qu’on n’attendait pas forcément, ont également fait preuve de constance tout au long du match. Rassurant !

Mention spéciale à Yohann Magnin, qui bien que remplaçant, a eu un impact notable sur le peu de temps qu’il a passé sur le terrain en étant à l’origine de 2 des 3 grosses occasions clermontoises. Andy Pelmard, bien que moins influent, a, lui, parfaitement profité de sa vitesse pour couper des offensives strasbourgeoises.

Un attaque remuante…

Dans une performance qui a oscillé entre le bon et le moins bon, Elbasan Rashani s’est distingué par un engagement défensif notable avec 5 interventions et par sa combativité en tentant le plus de duels et de dribbles pour Clermont, malgré un succès limité et une certaine maladresse soulignée par ses nombreuses pertes de balle. À son crédit également, une superbe frappe sur la barre de Matz Sels qui aurait mérité mieux. Un match qui montre la voie pour celui qui n’a pas été épargné par les blessures !

Jim Allevinah, dans les pas de Elbasan Rashani en termes d’effort, s’est lui aussi montré généreux dans le jeu avec une contribution offensive significative, marquée par deux passes clés et une des trois grosses occasions créées par l’équipe. Malheureusement, cette ouverture lumineuse n’a pu être conclue. Pas plus que sa frappe, trop écrasée en fin de première période sur une belle remise dudit Rashani. Cependant, parce qu’il a pris plus de risques, il a aussi enregistré le plus grand nombre de pertes de balles de son équipe…

…Mais encore muette !

Au rayon des déceptions, on trouve Shamar Nicholson, dont la performance a été en deçà des attentes et de ce qu’il avait pu montrer lors des ses premiers matchs. Avec très peu de ballons touchés, seule une déviation de la poitrine intelligente sur la frappe d’Elbasan Rashani est à noter.

A un degré moindre on retrouve Gonalons, qui n’a pas su imposer sa présence sur le terrain en perdant quasiment tous ses duels ; Konaté, qui a eu trop de déchet dans son jeu pour peser sur son couloir ; et Cham qui, malgré une précision de passe importante (95%) en trompe-l’œil, a pris beaucoup moins de risques qu’à l’accoutumée. Ces éléments devront rapidement proposer à nouveau un niveau optimal pour que Clermont puisse espérer recoller au peloton.

Un Strasbourg tendre en attaque

Dans le camp adverse, le RC Strasbourg Alsace de Patrick Vieira n’a pas su tirer profit de ses incursions offensives et a lui aussi montré des signes de faiblesse, notamment dans la gestion des contre-attaques. Si le point obtenu ne fait pas avancer le RC Strasbourg Alsace, il contribue tout de même à maintenir une certaine dynamique, nécessaire dans la lutte pour le maintien. Ce qui ne fait pas forcément les affaires du Clermont Foot !

RCSA – Clermont Foot 63 : un nul qui n’arrange (ni ne pénalise) personne

Si le match n’a pas déchaîné les passions, il a tout de même offert des perspectives intéressantes pour la suite. RC Strasbourg Alsace  Clermont Foot a été un révélateur des progrès et des limites actuels des deux équipes. Clermont, en particulier, semble avoir retrouvé une assise défensive solide, un atout qu’il faudra désormais compléter par une amélioration de l’efficacité offensive pour sortir de la zone dangereuse du classement.

En définitive, le match nul entre le RCSA et le Clermont Foot 63 s’inscrit dans une dynamique de petits pas, où chaque point peut être décisif. C’est dans ces rencontres que se dessinent parfois les destinées d’une saison, loin des projecteurs des grandes affiches, mais avec une intensité et des enjeux tout aussi cruciaux pour les acteurs impliqués.

Voir le résumé vidéo de RCSA – Clermont Foot 63 sur le site du CF63

Prochain Match
Clermont Foot 63 – FC Lorient – Stade Gabriel Montpied – 15h00 – Diffusion : Prime Vidéo

À propos de l'auteur

CF63 Insights

CF63 Insights est un compte Twitter (X) dédié au Clermont Foot 63 qui propose des analyses statistiques, de l'actualité et des débats autour du club Auvergnat.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé