Accueil » Vie publique » Radio Arverne: retour au studio
Jean-Luc Chanson, le président (à droite), aux côtés de Philippe Bourgeon, animateur des "Années musique" sur Radio Arverne.
Vie publique

Radio Arverne: retour au studio

La radio associative a repris l'essentiel de ses émissions à l'heure du déconfinement. Mais la période d'inactivité partielle a des conséquences.

Le Covid-19 s’est insinué jusque sur les ondes. Le 16 mars dernier, Radio Arverne a ainsi du arrêter brutalement toute activité depuis ses studios de La Vague à Gerzat, un événement chamboulant la programmation de la radio associative. « La salle, appartenant à la mairie, ayant fermé, nous avions interdiction de pénétrer dans les locaux. De toutes façons, nous avons voulu également appliquer les mesures décidées par le gouvernement. Chacun, à partir de ce moment-là, est donc resté chez soi » souligne le président de la radio, Jean-Luc Chanson.

Un service minimum

Le 100.2 a donc, durant plusieurs semaines, adopté un profil de crise, avec 70% environ de rediffusions et quelques émissions réalisées par des animateurs depuis leurs domiciles. Quant au “Mag” de Marie Serve, il s’est transformé en un “Mini Mag”, la journaliste opérant en télé-travail pour proposer quelques interviews ou chroniques, chaque soir. Une façon de maintenir une activité minimum et de rester en prise avec les auditeurs.

« Pour nous, l’urgence durant cette période a été de savoir ce que l’on allait faire pour nos trois salariés”  explique le président. « Notre secrétaire a ainsi été en télé-travail complet. Pour notre journaliste, Marie Serve, et notre technicien, Philippe Cohen, nous avons panaché télé-travail et chômage partiel. »

C’est désormais l’heure du « déconfinement progressif » et, depuis le 18 mai, l’accès aux studios est autorisé. Les émissions reprennent peu à peu leur cours normal. « Nous avons d’abord procédé à un nettoyage des installations et établi un protocole sanitaire. Par exemple, le nombre de personnes présentes est limité. Les animateurs-bénévoles, quant à eux, retrouvent le micro sur la base du volontariat » précise Jean-Luc Chanson.  Le “Mag”, émission-phare de l’antenne, reviendra dans sa configuration classique le 1er juin. A cette date, l’essentiel de la programmation sera de nouveau assuré.

Plateaux annulés

Pour autant, l’épidémie va laisser des traces, comme c’est le cas pour de nombreuses structures. Avec le confinement et l’interdiction des manifestations publiques, la radio a du en effet annuler de nombreux plateaux extérieurs qui constituent une partie de ses ressources. “Nous devions être présents à la 2Deuche, sur un salon du livre, lors de la Fête de la Musique ou encore sur la venue du Tour de France à Clermont. Les conséquences de ces annulations seront financières, avec un important manque à gagner. Il va nous falloir trouver des solutions pour compenser” explique le président de la radio. Une équation rendue particulièrement complexe par le manque de visibilité des mois à venir. “Que va-t-il se passer en effet à la rentrée prochaine ? Pourrons-nous être présents sur la Foire de Clermont-Cournon, comme c’est le cas depuis plusieurs années ? Qu’en sera-t-il pour le Tour de France ? Bref, il est difficile de travailler aujourd’hui sur notre programmation de septembre.” De légitimes interrogations qui n’empêcheront sans doute pas les auditeurs du 100.2 de profiter des beaux jours…

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite