Accueil » Événement » Quelques rendez-vous parmi d’autres à Sémaphore en chanson
Cali- photo Julie Thomas.
Événement Vendredi

Quelques rendez-vous parmi d’autres à Sémaphore en chanson

28 artistes vont participer à la 19e édition du festival à Cébazat. Des têtes d'affiche, des talents à découvrir, provenant d'horizons musicaux différents.

Un festival au vrai sens du terme: unité de lieu et de temps et pléiade d’artistes (28 au total) présents… Sémaphore en chanson remettra le volume pour sa 19e édition, entre le 9 et le 16 novembre. Le rendez-vous automnal confirme sa vocation au fil des années: celui de mettre en exergue les chansons en langue française, souvent malmenées. Et il s’ouvre à tous le univers et tous les horizons musicaux, comme le prouve la programmation 2018. Des têtes d’affiche et des talents en devenir alterneront selon les vœux de Jacques Madebène, le directeur de Sémaphore.

Melvin Poupaud et Benjamin Biolay- photo Ward Ivan Rafik.

Biolay-Poupaud

Et c’est ainsi que le public pourra retrouver Benjamin Biolay, accompagné de Melvin Poupaud (jeudi 15 novembre), pour des chansons en forme d’itinéraire musical. Les deux se sont croisés dans des studios de musique ou sur des plateaux de cinéma. Et ils ont décidé d’aller, ensemble, de scène en scène, interpréter leurs chansons favorites, des morceaux composés par Benjamin Biolay, pour lui ou pour d’autres, agrémentées de quelques surprises.

Cali se frotte au grand Léo

L’oeuvre de Léo Ferré est magistrale. Et l’interpréter est un exercice difficile. Bernard Lavilliers, avec sa voix puissante, y est parvenu admirablement, en reprenant notamment La Mémoire et la mer, un chef d’oeuvre, en compagnie de l’Orchestre national de Lyon. Cali va se retrouver au pied de cet Everest, samedi 10 novembre. “J’ai choisi des chansons entendues sur le tourne-disque de mon papa. Je ne comprenais pas tout, non, mais je devinais déjà. C’était fou…” explique-t-il.

Dominique A- photo Vincent Delerm.

Dominique A en version fragile et Stacey Kent en français

A Sémaphore, Dominique A offrira un moment privilégié (mardi 13 novembre) en interprétant La fragilité, opus enregistré en solo, aux mélodies acoustiques intimistes, au son épuré, aux couleurs mélancoliques et poétiques. Chanteur, slameur, raconteur d’histoires, homme de scène, Barcella (en concert le 12 novembre) aime à jouer avec les mots et faire danser les notes. Et il faudra écouter et voir l’artiste américaine Stacey Kent, en clôture du festival (vendredi 16 novembre), avec sa voix sensuelle, son swing aux teintes jazzy, dans une configuration quintet. Elle délivrera l’essence de son nouveau projet orchestral, mêlant classiques de la bossa nova, chansons françaises, standards du Grat America Songbook et compositions originales. Le tout chanté dans la langue de Molière, of course… Au fil d’une semaine musicale, Sémaphore en chanson, bien-sûr, réservera son lot de surprises et de découvertes.

Sémaphore en chanson, à Sémaphore- Cébazat, du 9 au 16 novembre. Informations et réservations sur www.semaphore-cebazat.fr/

 

Stacey Kent- photo Benoît Peverelli.

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite