Accueil » Vie publique » Ouverture de l’EFCAM : quand Riom fait son cinéma !
Le projet a été présenté dans les locaux de la mairie de Riom.
Mardi Vie publique

Ouverture de l’EFCAM : quand Riom fait son cinéma !

Après Nice et Paris, l’École française de cinéma, d’audiovisuel et musique (EFCAM) s’implante dans la cité de Saint-Amable. Afin de s’exercer dans les meilleures conditions, un matériel de pointe est proposé aux étudiants dans le cadre d’une formation dont le coût s’élève tout de même à 7.400 euros par an. Elèves comme enseignants seront sous le feu des projecteurs dès ce mardi 18 septembre.

Avec l’ouverture progressive des Jardins de la culture, Riom a décidé de donner la part belle aux études artistiques. Au cœur du nouveau site, l’école de musique et d’art plastique sera en bonne place. Mais avec des besoins plus importants, l’EFCAM trouvera naturellement place dans les anciennes archives municipales. Un bâtiment qui entrera en scène seulement dans quelques mois…

Un site provisoire pour cette première rentrée.

P.Pecoul et S. Paris, acteurs principaux de ce projet.

Sylvain Paris, directeur de l’EFCAM-Riom, est un dirigeant impatient de concrétiser un projet mis en œuvre depuis plus de deux ans. Il était dès-lors important de valider cette première rentrée des classes, même dans des locaux provisoires : « Il faut encore quelques mois pour que notre bâtiment, situé aux anciennes archives municipales, soit parfaitement opérationnel. Les conditions d’accueil proposées par la municipalité sont particulièrement favorables et le réseau d’hébergement, bien moins cher qu’à Nice ou Paris, correspond idéalement à notre activité. Nous sommes prêts à accueillir la première promotion et n’avions pas envie d’attendre plus pour lancer l’apprentissage. » Pour sa part, Pierre Pécoul, le maire de Riom, voit l’arrivée de cette école comme une belle opportunité pour sa ville : « Nous croyons vraiment à ce projet qui se révèle parfaitement complémentaire avec les futurs Jardins de la culture. Pour être en phase avec le calendrier, nous avons décidé, d’un commun accord, de faire cette première rentrée car nous avions un site qui nous permettait de le faire. » C’est ainsi les anciens locaux de l’école Jean-Moulin, inoccupés depuis 2012, qui accueilleront les deux premières promotions de 12 élèves chacune.

 

Un bâtiment de pointe pour 850.000 euros de budget.

Sur le site des anciennes archives, les travaux ont pris un certain retard. Le chantier a été lancé juste avant l’été, pour quatre mois et un budget global de 850.000 euros, à la charge de l’EFCAM. Après deux autres mois de préparation, nécessaires à la mise en place technique du site, les étudiants pourront travailler avec, comme horizon, un BTS audiovisuel en deux ans et la volonté d’être immédiatement opérationnels, dixit Sylvain Paris : « Les élèves disposeront d’un matériel de pointe, en phase avec le monde du travail. L’objectif que nous nous sommes fixés est de mettre en adéquation les compétences de nos futurs diplômés avec le milieu professionnel. L’image, le son et le montage sont les trois spécialités mises en avant, avec un enseignement technique de haut niveau. » Afin de faciliter la vie des étudiants, la municipalité donnera les clés d’une bonne intégration dans la cité riomoise : « A Riom, tout est mis en œuvre pour que les étudiants, comme les enseignants, trouvent une belle qualité de vie. Les logements sont nombreux et peu coûteux, l’environnement et la région sont agréables et avec l’apport des futurs Jardins de la culture, de nombreux loisirs culturels seront à disposition. » Pierre Pecoul est enthousiaste à l’idée de voir des caméras au cœur de sa ville pour les besoins des étudiants et espèrent qu’un lien se tissera avec le reste de la population.

Première représentation attendue mardi 18 septembre pour une rentrée des classes sous les projecteurs !

Pour plus d’informations et de renseignements sur la nouvelle école et son enseignement : www.efcam.academy.

 

 

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite