Accueil » Mercredi » Moussa Petit Sergent en conférence-performance à l’ÉSACM
Le spectacle "Moussa rit du monde" de Moussa Petit Sergent- photo Camille Varenne.
Culture Mercredi

Moussa Petit Sergent en conférence-performance à l’ÉSACM

Mercredi 18 décembre à 18h30, l’École Supérieure d’Art de Clermont Métropole accueillera une conférence-performance de l’humoriste burkinabé Moussa Petit Sergent. Une proposition de la Coopérative de recherche de l’ÉSACM, à l’occasion du lancement du premier cahier d’Epokä.

Le public a fait sa connaissance à travers la série télévisée Petit Sergent au milieu de la décennie précédente. L’acteur, humoriste et comédien burkinabé Moussa Ouedraogo a reçu de nombreux prix, dont le Grand-Prix National de l’Humour décerné par le Ministère de la Culture de son pays en 2015 ou celui du meilleur humoriste africain à RFI Talents en 2017. En 2018, celui  dont le nom d’artiste est désormais Moussa Petit Sergent a créé le CAR, une programmation hebdomadaire de one-man-shows, de contes et de théâtre, dans un quartier populaire de Ouagadougou. En outre, il est à l’initiative de la première édition du festival Rire en fête en novembre 2019, réunissant des artistes de Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Gabon et de Suisse avec le parrainage du Montreux Comedy Festival.

Le premier cahier d’Epokä

A l’ÉSACM, Moussa Petit Sergent parlera du rôle du rire dans la société et abordera la pratique de la «parenté plaisanterie», une forme d’humour pratiquée en Afrique de l’Ouest entre familles ou ethnies ennemies qui, par la moquerie et le clash, apaise les tentions et rend possible la coexistence, sans nier les différences et les dissensus. L’artiste reviendra également sur son parcours et sur la réinvention du one-man-show par les artistes ivoiriens et burkinabés. Cette conférence-performance est programmée à l’occasion du lancement du premier cahier d’Epokä, une publication émanant du programme de recherche « Figure de transition ». Ce programme questionne la façon dont l’exposition fait exister l’art, et, en particulier, l’impact de ce phénomène sur les artistes des Afriques.

En réaction

Sur une invitation de Camille Varenne, Jacques Malgorn et J. Emil Sennewald, membres du groupe de recherche, la conférence-performance de Moussa Petit Sergent est voulue comme une réaction à cette première publication. Moussa Petit Sergent, vivant depuis des années à Berlin, interprétera, à sa façon, en français, la contribution de J. Emil Sennewald à Epokä, publiée en langue allemande.

Mercredi 18 décembre à 18h30 dans le grand atelier de l’Ecole Supérieure d’Art de Clermont Métropole, 25 rue Kessler à Clermont. Entrée gratuite, ouvert à tous.

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite