Accueil » Mardi » L’hommage de François Morel à Raymond Devos
François Morel dans "J'ai des doutes"- photo Manuelle Toussaint.
Culture Mardi

L’hommage de François Morel à Raymond Devos

Raymond Devos, maître de l'humour absurde, a beaucoup inspiré François Morel. Alors, ce dernier a décidé de lui consacrer un spectacle plein de poésie et de sensibilité. Et drôle, bien-sûr....

Qui était Raymond Devos, en fait ? Un funambule des mots, un maître de l’humour et de l’absurdité, un personnage hors norme, hors temps, hors cadre. Un virtuose, à coup-sûr, fantaisiste et brillant qui maîtrisait la langue et ses effets avec une désopilante subtilité. Tantôt acteur, tantôt metteur en scène, chroniqueur à ses heures, l’ex-Deschiens François Morel n’a jamais caché sa fascination pour le maestro belge. Alors, il a décidé de lui rendre hommage sur scène.

“Il ne ressemblait à personne”

Photo Manuelle Toussaint.

« Raymond Devos est un miracle qui est apparu, singulier, sur la scène du music-hall français. Il ne ressemblait à personne. Personne, plus jamais, ne lui ressemblera. C’est comme ça. Il faut se faire une raison. Même si on n’est pas obligé… de se faire une raison. Il est plus opportun en évoquant Devos de se faire une folie. Un grain de folie capable d’enrayer la mécanique bien huilée de la logique, de la réalité, du quotidien » explique le comédien.

Alchimie

De la rencontre de ces deux personnages naît ainsi un spectacle poétique et drôle, fruit d’une véritable alchimie entre l’univers absurde de Devos et la sensibilité lunaire de François Morel qui avoue : « Comme les arc sen- ciel de feu circulaire, comme les colonnes de lumière, comme les vents d’incendie, comme les nuages lenticulaires, il a surgi, miraculeux et mystérieux, derrière un rideau rouge qui s’ouvrait sur l’imaginaire. » Basé sur les textes de Raymond Devos, remaniés, J’ai des doutes se rapproche du spectacle de music hall. Accompagné d’un musicien, le Molière du meilleur comédien 2019 distille les « bons mots » avec précision, tact et sensibilité. Un hommage libre…

Mardi 11 et mercredi 12 février à 20h30 à Sémaphore à Cébazat.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite