Accueil » L’expressionisme féroce d’Alberto García-Alix au Centre photographique de Clermont
Autoportrait à Formentera, 2010 © Garcia-Alix
Autoportrait à Formentera, 2010 © Garcia-Alix
Culture

L’expressionisme féroce d’Alberto García-Alix au Centre photographique de Clermont

L'espagnol Alberto García-Alix est membre du jury de la compétition labo du Festival du court métrage de Clermont. L'exposition “Expresionismo feroz”, (“Un expressionnisme féroce”) présentée actuellement à l'Hôtel Fontfreyde - Centre photographique de Clermont, donne l'occasion de découvrir le travail de celui qui est considéré comme un des plus grands photographes contemporains.

Alberto Garcia-Alix né en 1956 en Espagne, vit à Madrid depuis qu’il a onze ans. Il en a 19 à la mort de Franco et décide de laisser tomber ses études de droit pour vivre pleinement la Movida. Il commence la photo un an plus tard, en immortalisant la débauche ambiante, les marginaux, le monde de la nuit, et s’amuse à faire des autoportraits. Avec ses premières expositions dans les années 80, il est considéré à comme l’un des piliers du mouvement culturel de la Movida, même s’il rejette l’idée en se qualifiant lui-même de « photographe de la marge » s’intéressant aux milieux underground de la nuit, du rock, des bikers, des toxico et des stars du porno. Lors de la première édition de PhotoEspaña, en 1998, il présente sa première grande exposition rétrospective qui connait un énorme succès. L’année suivante, il a reçoit le prix national de photographie du ministère espagnol de la Culture. Dès lors son travail va être exposé dans le monde entier, alors qu’il vit temporairement à Paris et teste le format vidéo.

Un Expressionnisme Féroce

L’exposition actuellement présentée à l’Hôtel Fontfreyde présente une série de clichés récents, parfois inédits, pris au cours des dernières années. A propos de son travail, le site www.spainisculture.com  écrit Spécialisé dans les portraits, il est considéré comme un photographe intransigeant, obsédé par la recherche de la réalité. Il traque la simplicité à travers un plan frontal très direct, il n’apprécie pas la sophistication ni les trucages, et son obsession reste la pureté du développement en noir et blanc. Ces quelques mots définissent parfaitement bien cet « expressionnisme féroce » qui saute aux yeux  lorsque l’on est face aux tirages de l’exposition.

“Expresionismo feroz” (Un Expressionnisme Féroce) par Alberto García-Alix
Centre photographique de Clermont – Hôtel Fontfreyde, 34 rue des gras, Clermont
Ouvert du mardi au samedi de 14h à 19h, entrée libre et pass sanitaire requis

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

  • https://www.auvergne-thermale.com/printemps/?utm_source=7joursaclermont&utm_medium=banner&utm_campaign=printempsduthermalisme&utm_content=partner_2022-06-juin

Les infos dans votre boite