Accueil » Événement » Le Printemps de l’Optimisme va briller à Clermont
Virginie Perrot et Michel Mathé, les organisateurs souriants du Printemps des Optimistes.
Événement Mardi

Le Printemps de l’Optimisme va briller à Clermont

Organisée par la délégation locale de la Ligue des Optimistes de France, la première édition clermontoise du Printemps des Optimistes va rayonner du 14 au 19 mai. Plusieurs séquences sont au programme.

Le printemps incite à l’optimisme. Mais les membres de la Ligue des Optimistes de France n’ont sans doute pas besoin de la belle saison pour voir les choses du bon côté. Ce mouvement, créé en 2010, a fait des émules et essaimé un peu partout en France. A Clermont, notamment où une délégation a vu le jour en 2018 avec à sa tête Virginie Perrot. « L’optimisme est un comportement, une attitude face à la vie. Pour ma part, je parlerais aussi de résilience ou de capacité au rebond. On connaît tous des moments difficiles, des périodes moroses et le contexte économique, lui-même, peut nous plonger dans des affres. Mais, le tout est de s’ouvrir, de passer à l’action, d’avoir confiance en soi et en les autres. Il peut alors se passer des choses superbes. » Bref, ces optimistes ne seraient pas des êtres plongés dans la béatitude mais plutôt décidés à ne pas subir et à prendre les choses en mains.

Pluriel et transversal

Le Printemps de l’Optimisme, décliné un peu partout en France, va donc connaître sa première édition à Clermont, du 14 au 29 mai sous l’intitulé L’Optimisme C Central. Désormais rejointe par Michel Mathé, Virginie Perrot a souhaité mettre sur pied « un événement pluriel, transversal, participatif », afin de promouvoir l’optimisme et l’enthousiasme dans tous les domaines de la vie, privée ou publique, économique, culturelle ou sociale. « Comme nous avons zéro moyen au départ, nous nous débrouillons pour le mieux et il n’existe pas véritablement d’enjeu » explique Virginie Perrot.

Livres, écoles, assiettes

Ce Printemps débutera donc par une soirée lecture à la librairie Les Volcans, mardi 14 mai. « La librairie va mettre à l’honneur certains ouvrages doués d’optimisme. Des auteurs donneront des lectures et le public aura la parole, afin qu’il y ait un véritable partage » explique l’organisatrice.  L’optimisme peut aussi se trouver dans… l’assiette. Tout au moins si l’on en croit la mobilisation de certains restaurateurs de la métropole qui interpréteront le thème, au travers d’un menu, d’un plat ou d’un dessert tout au long de cette quinzaine. Et la manifestation rejoindra aussi le monde de l’éducation avec une « journée de l’optimisme » dans différents établissements scolaires.

Un temps fort au pied de la cathédrale      

Le samedi 18 mai constituera à coup-sûr un temps fort. Ce jour-là, les « optimistes » investiront la Place de la Victoire. « Des centaines de balles anti-stress Smiley circuleront de main en main, formant une véritable chaîne humaine qui devrait diffuser bien au-delà de la place, avec l’idée de l’échange, de la transmission » explique Virginie Perrot. Deux flash mob se dérouleront dans le cours de l’après-midi au pied de la cathédrale, les trente danseurs initiaux incitant le public à les rejoindre sur la chorégraphie Happy de Pharell Williams. Pendant ce temps-là, une équipe réalisera un micro-trottoir sur le thème « Et vous, l »optimisme, vous en pensez quoi? »

Une valeur expérimentale

L’édition prendra fin, le mercredi 29 mai, lors d’une soirée de clôture ouverte au public sur inscription. Elle intégrera une rétrospective de ces deux semaines et du micro-trottoir, comprendra une conférence grand-public, animée par Rachida Nachat-Kappes, docteur en biologie, créatrice du blog SantezVousBien.com et chroniqueuse radio. Un cocktail sera également servi. « Cette première version clermontoise du « Printemps » aura une valeur expérimentale. A son issue, nous ferons le point sur ce qui aura plus ou moins bien marché afin de préparer au mieux 2020″ assurent les organisateurs. Bien entendu, c’est avec un certain optimisme qu’ils envisagent cette première édition.

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite