Accueil » Lundi » Le mythe d’Antigone et les marionnettes
Photo D.R.
Culture Lundi

Le mythe d’Antigone et les marionnettes

La compagnie Les Anges au plafond revisite le célèbre myhe dans une version qui laisse libre cours aux marionnettes et à la musique. Une histoire vieille comme le monde et si contemporaine...

On le sait, les mythes traversent le temps et les générations. Il en va ainsi de celui d’Antigone, prolongation de celui d’Œdipe. La cie Les Anges au plafond, basée à Malakoff s’en empare à sa façon et l’adapte de façon « marionnettique ». Cette adaptation fait entendre le cri de révolte d’une femme face à la loi arbitraire. Le public est convié dans un décor de papier en “bi-frontal” traversé par un mur, symbolisant la loi arbitraire édictée par Créon. Manipulées en prise directe, les marionnettes prennent souvent un membre ou une partie du corps de la manipulatrice.

Un monde de papier

Au texte et aux images d’Antigone, deux violoncelles apportent leurs vibrations proches de la voix humaine tel un contrepoint, un contre chant. Rien ne sera caché, tout sera déjà là, devant vous, enfoui sous un tas de papier, on ne pourra pas tricher, rien changer mais juste revivre ensemble cette histoire de tout temps, vieille comme le monde, un monde fragile, un monde de papier.

Lundi 20 janvier à 20h30 et mardi 21 janvier à 14h30 et 20h30 à la salle Dumoulin, Mail Dumoulin à Riom. Contac : Mairie de Riom – Service Actions Culturelles -5 mail Jost Pasquier – 63200 Riom. Tél. billetterie : 04 73 33 79 78. Site : www.ville-riom.fr

 

 

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite