Accueil » Carte d'étudiant » Le jeu en vaut la chandelle
Lors d'une soirée à thèmes de La Baraka Jeux.
Carte d'étudiant

Le jeu en vaut la chandelle

À l’heure où les bars se remplissent, on remarque la montée d’un nouveau genre de festivité : les jeux de société. Vieillot ? Non, tendance.

Ces dernières années ont vu apparaître une recrudescence de cette pratique pourtant désuète. Mais attention, il n’est pas question de brèves parties de cartes.On parle désormais d’établissements entiers qui attirent de plus en plus un public curieux et nostalgique.

Révolution du genre

Depuis l’engouement suscité par l’arrivée en France des escape games, un marché oublié tend à revenir sur le devant de la scène. Ce marché représentait 342 millions d’euros en Europe, fin 2018. Et il y a de quoi ! La nouvelle génération de jeux de société vient révolutionner le genre. Désormais, le grand public s’attelle à des jeux longue durée, complexes et immersifs ; ainsi le domaine entier est remanié, les enseignes redoublent de créativité et une tendance émerge.

Les repères d’initiés

À Clermont, on observe déjà de nombreuses solutions pour assouvir sa curiosité. D’abord, les pionniers : l’association Némésis qui fédère ses troupes autour du jeu de rôle depuis 1991. En partenariat avec la mairie de Clermont-Ferrand, entre autres, elle met en place des sessions de jeu hebdomadaires, mais aussi des événements plus larges pour petits et grands. Dans le secteur clermontois, on retrouve aussi l’association Ludika’fée, en place depuis avril 2012. Ses gérants s’attachent à étendre le rayonnement du domaine en proposant également des soirées hebdomadaires dans de nombreux bars où l’initiation et la découverte sont les maîtres mots.

Ces grandes rencontres basées sur des concepts et thèmes novateurs portent le projet de faire découvrir cette activité de niche.

De nouveaux points de ralliement

Ces regroupements de passionnés ont d’ailleurs de nouveaux points de ralliement tout désignés, La Baraka Jeux et La Tête dans le Pion. Ces endroits viennent s’inscrire dans la tendance avec le concept de bar à jeu ; un moment convivial comme dans n’importe quel bar, mais autour de centaines de jeux. Ces enseignes se font aussi le théâtre de soirées à thème qui, en décuplant la convivialité, deviennent un bon moyen d’introduire le genre au grand public.

Enfin, concernant la tendance déchaînant les passions, de plus en plus de salons et de boutiques spécialisées voient le jour afin d’émanciper ce domaine de la culture geek ou le secteur de niche dans lequel il est bien souvent enfermé. Ainsi, tous les acteurs se mettent à l’œuvre pour faire de ces concepts la nouvelle alternative pour les soirées clermontoises. Pourquoi pas même en faire la solution ultime pour se détourner des incitations numériques le temps d’une partie ?

 

 

 

À propos de l'auteur

Amaia Floch

Amaia Floch

Nouvelle arrivante en Auvergne, cette étudiante en deuxième année de Licence Information-Communication est, depuis toujours, passionnée par la sphère médiatique. Après de nombreuses recherches quant au style et au support médiatique, son attention est aujourd’hui posée sur le journalisme et la rédaction en elle-même.
Elle jette alors désormais son dévolu sur des thématiques variées allant de la culture aux phénomènes de société.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite