Accueil » Actualités » Le Dragon 63 n’ira pas en Lozère… et le CHU de Clermont bénéficiera d’un second hélicoptère cet été
Laurent Wauquiez s'est rendu hier au CHU de Clermont.
Actualités Vie publique

Le Dragon 63 n’ira pas en Lozère… et le CHU de Clermont bénéficiera d’un second hélicoptère cet été

Devant le tollé local, l'Etat a décidé de maintenir l'hélicoptère Dragon 63 sur sa base clermontoise, cet été. Quant à la Région, elle loue un deuxième appareil...

La décision de l‘Etat de transférer, pour l’été, l’hélicoptère Dragon 63, jusque là dévolu au CHU de Clermont, à Mende a légitimement fait des vagues dans la métropole clermontoise. Elus, personnels de santé et habitants du département du Puy-de-Dôme et de l’Auvergne, en général,  ont signifié leur désapprobation devant une décision prise sans la moindre concertation. Les oreilles ont dû siffler jusqu’à Paris si bien que l’Etat a finalement préféré retirer son projet. Christophe Castaner, ministre de l’intérieur décidément habitué aux volte-faces, l’a signifié ce lundi : le Dragon 63 va bel et bien pouvoir opérer ces prochaines semaines, depuis Clermont. Une saison durant laquelle il ne manque pas généralement de missions comme le prouvent les chiffres de 2019 : l’été dernier, il avait mené 182 opérations pour secourir 165 personnes. « Il aurait été insensé de laisser l’Auvergne, ses quatre départements, sans aucun hélicoptère de secours durant l’été alors que la population augmente significativement avec de nombreux touristes attendus et surtout avec des urgentistes en moins, notamment dans l’Allier » souligne Laurent Wauquiez, le Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui était, hier, à Clermont.

Et de deux

La Région a donc participé à la pression exercée pour convaincre l’Etat de revenir sur sa position. L’Institution régionale a même décidé de la location d’un deuxième appareil, un hélicoptère Airbus de type EC 135-T1, qui sera affecté au CHU de Clermont durant la période estivale et pourra donc intervenir parallèlement ou se substituer au Dragon 63. L’hélicoptère est équipé d’un treuil et quatre pilotes lui seront affectés de même que deux mécaniciens treuillistes et une personne pour la maintenance. Le budget de l’opération s’élèvera à 300.000 euros. Ce deuxième appareil restera en Auvergne jusqu’au 31 août.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite