Accueil » Actualités » Bac 2020 : une porte grande ouverte…
Actualités Vie publique

Bac 2020 : une porte grande ouverte…

Les 12.392 candidats au Bac de l'Académie de Clermont connaissent maintenant leurs résultats. Pour 92% d'entre eux, c'est dans la poche et cela, dès le premier tour...

Il marque la fin de l’itinéraire scolaire. En tant que tel, le baccalauréat reste un moment fort d’un parcours de vie. Toutefois, et même si l’éducation nationale n’aime pas trop l’avouer, l’examen ne représente plus tout à fait ce qu’il fut. Les chiffres sont là pour en témoigner : l’échec est désormais une denrée rare. Près de 88% des candidats sont en moyenne reçus, chaque année, en France. Telle est la volonté du ministère.

Dans ce contexte général, 2020 demeurera un cru très particulier puisque les épreuves finales ont été annulées, pour cause d’épidémie. Et que, dès lors, le contrôle continu s’est imposé comme la valeur étalon. Celle qui fait foi… In fine, les jurys d’harmonisation auront eu le pouvoir d’arrondir les angles et de décerner le précieux sésame lorsqu’un « petit » coup de main se sera révélé nécessaire. “Il était essentiel que le Bac ait lieu. Son organisation, sans épreuves finales, a justifié une série d’opérations nouvelles, relativement complexes et dans un délai assez court” explique Karim Benmiloud, le Recteur de l’Académie de Clermont. Le taux de réussite dès le premier groupe prouve combien cette édition 2020 a été généreuse : 91,5% de réussite en France. Du jamais vu, évidemment.

Une année pas comme les autres

Pas d’affichage de résultats, cette fois, dans les lycées. C’est sur Internet, et en privé, que les 740.600 candidats ont pu découvrir le leur, sans trop de surprises. L’Académie de Clermont a ainsi dévoilé ses propres verdicts, hier matin. Avec 92% de réussite, les quatre départements de l’ex-Auvergne enregistrent des résultats légèrement supérieurs à la moyenne nationale. Un chiffre qui progresse de 11,3% par rapport à 2019. Ce qui souligne le caractère très spécifique de ce cru 2020.  “L’année a été déstabilisante et déstructurante pour les élèves qui se préparaient depuis trois ans à l’échéance. Dès lors, devant cette situation exceptionnelle, l’idée était qu’aucun ne soit lésé. D’une certaine façon, les circonstances étaient en leur faveur” souligne Karim Benmiloud, le Recteur de l’Académie de Clermont. Malgré ce contexte très favorable, certains élèves devront néanmoins, ces jours-ci, se frotter à un “deuxième groupe” (une session de rattrapage), consistant en deux épreuves orales. Pour d’autres encore, la séquence de septembre constituera une ultime opportunité. Ils seront rares, in fine, à rester au bord du chemin ou retenter leur chance en 2021.

Prémonitoire ?

L’Education Nationale tirera sans doute de précieux enseignements de ce Bac 2020 qui pourrait préfigurer le futur de ce diplôme de fin de scolarité. On sait en effet que la volonté est de privilégier de plus en plus le contrôle continu par rapport à un examen final qui comporte une part d’aléatoire. “Le Bac, quoiqu’il en soit, reste une certification des connaissances” assure Karim Benmiloud. Emmanuel Macron, pour sa part, s’est adressé aux lauréats, dès hier, sur l’application Tik Tok. “Bravo, félicitations, c’est le fruit de votre travail ” leur a-t-il dit. Et de poursuivre : “aujourd’hui profitez, fêtez le Bac et après, bon courage” . Il reste, en effet, aux bacheliers un peu de pain sur la planche. Au-delà des vacances, ils découvriront un “nouveau monde”…

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite