Accueil » « La Sonnambula » de Bellini : made in Auvergne
Julia Muzychenko, Soprane russe, tient le rôle principal de La Sonnabula. / Photo DR
Julia Muzychenko, Soprane russe, tient le rôle principal de La Sonnabula. / Photo DR
Culture

« La Sonnambula » de Bellini : made in Auvergne

C'est parti pour la nouvelle production de Clermont Auvergne Opéra. Ce weekend la première représentation officielle de l'œuvre "La Sonnabula" à l'Opéra de Clermont, marque le début d'une vaste tournée, démontrant tout le savoir faire artistique de la structure clermontoise.

La Sonnambula de Bellini est l’opéra conçu et monté en ce début d’année à Clermont-Ferrand par l’équipe de Clermont Auvergne Opéra. Deux femmes sont à la tête du projet artistique : Francesca Lattuada à la mise en scène et Béatrice Venezi à la direction musicale. Sur scène le casting est issu, en grande partie, du 27ème concours international de chant de Clermont. Après deux « premières » données dans la semaine, place aux représentations publiques : Après Clermont débutera une tournée à étapes multiples : Vichy, Avignon, Compiègne, Metz, Reims, Limoges notamment.

Histoire de somnanbule

Bien qu’ayant connu son heure de gloire en 1955 grâce à Maria Callas qui l’interpréta de façon magistrale à la Scala de Milan, cet opéra n’est pas le plus connu de son créateur, le compositeur italien Vincenzo Bellini. La Sonnambula était pourtant pourtant très populaire au XIXe siècle. Le public se passionnait alors pour les phénomènes mystérieux et surnaturels. Le thème du somnambulisme ne pouvait donc à l’époque qu’attirer l’attention. Aujourd’hui pour la metteure en scène Francesca Lattuada, le thème est très inspirant : « Le génie spatial du rêve est de ne pas connaître de bord. Le rêveur s’y tient comme un funambule dans un tableau de Piranèse ou sur le fil du rasoir comme Amina lors de sa seconde apparition fantomatique ». L’histoire a pour cadre un village suisse, sans précision de dates. Pour un auteur italien né en 1801, un tel village est sans doute une sorte « d’ailleurs »  propice à la rêverie qui ouvre le dialogue avec les fleurs et les étoiles.
Le travail de mise en scène est très bien secondé par la direction d’orchestre de Beatrice Venezi, une des rares femmes à diriger des formations d’envergure internationale. Sur la scène le public va retrouver cinq chanteurs, lauréats du dernier concours international de chant de Clermont-Ferrand, qui s’est déroulé en juillet dernier. Les rôles principaux sont tenus par Julia Muzychenko, Francesca Pia Vitale, Olga Syniakova, Alexey Birkus et Clarke Ruth.

Pratique

La Sonnabula de Bellini, nouvelle production de Clermont Auvergne Opéra en coproduction avec l’Opéra de Vichy, l’Opéra Grand Avignon, le Théâtre Impérial – Opéra de Compiègne, l’Opéra de Limoges, l’Opéra de Massy, l’Opéra de Metz Métropole et l’Opéra de Reims.
Opéra en deux actes sur  un livret de Felice Romani, d’après une intrigue d’Eugène Scribe et une musique de Vincenzo Bellini. Création à Milan en 1831
Représentations clermontoises : dimanche 23 à 15h et mardi 25 janvier à 20h à l’Opera-théâtre Clermont, boulevard Desaix.
Avant-scène animée par Gérard Loubinoux et une partie de l’équipe artistique, dimanche 23 à 14h au foyer opéra-théâtre, (gratuit).

Plus d’informations sur le site de Clermont Auvegne Opéra.

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

  • https://www.auvergne-thermale.com/printemps/?utm_source=7joursaclermont&utm_medium=banner&utm_campaign=printempsduthermalisme&utm_content=partner_2022-06-juin

Les infos dans votre boite