Accueil » Culture » La « Deuxième vie » de Bernard Ronfaut
La dernière oeuvre de Bernard Ronfaut.
Culture Lundi

La « Deuxième vie » de Bernard Ronfaut

Artiste prolifique, Auvergnat d'adoption, Bernard Ronfaut fut fasciné par la lumière et les couleurs. Chamalières accueille, à partir du 29 avril, une exposition-hommage, initiée par son épouse Marie-Hélène.

Son père souhaitait faire de lui un joaillier. Mais c’est finalement vers le métier de sa mère, elle-même peintre, qu’il se dirigea. Bernard Ronfaut, décédé en 2017 d’une maladie neuro-dégénérative, fut un artiste prolifique, attiré tour à tour par les différents supports: tableaux, bien-sûr, mais aussi tapisseries, lithographies, sérigraphie,  maquettes, vitraux, bijoux. Ces différentes œuvres témoignent de sa passion irascible pour la lumière et les couleurs.

Un port d’attache et beaucoup de voyages

Sa longue carrière fut aussi émaillée de voyages qui, tous, l’inspirèrent. Formé aux Beaux Arts à Madrid, il sillonna l’Asie Centrale, à la recherche de sa lumière si particulière, et s’enticha de Moscou et de ses clochers à bulbes. Les expositions, aussi, le menèrent à  Madrid, Cordoue, Londres, Luxembourg, New-York, Mexico,Montréal, Osaka… Ce Parisien d’origine avouait également un fort attachement à sa région d’adoption, l’Auvergne, et à la ville de Clermont, son port d’attache. Il y ouvrit une galerie en 1968 et  créa, pour la ville, une tapisserie intitulée  L’Envol, aujourd’hui intégrée dans les Collections du Musée du Tapis et des Arts textiles de Clermont-Ferrand. On sait aussi qu’il possédait un grand atelier à Fayet-le-Château où il aimait à travailler, inlassablement.

Représentative d’un itinéraire

L’exposition Deuxième vie, qui se tiendra à l’Espace René-Paput de Chamalières constituera un véritable hommage à ce plasticien talentueux. L’initiative en revient à Marie-Hélène, son épouse, qui a reçu, pour l’occasion, le soutien de la ville de Chamalières. On pourra ainsi  admirer, parmi une soixantaine d’œuvres, le premier tableau peint par Bernard Ronfaut à l’âge de 18 ans et qui représente un chariot de gitans. Mais aussi, parmi les pièces maîtresses, une remarquable représentation de la basilique Saint-Basile de Moscou. Au-delà des pièces présentées, exemplaires de l’itinéraire de son mari, Marie-Hélène Ronfaut a souhaité associer la fondation Neurodis à cette exposition. Présidée par le Professeur François Mauguière, celle-ci soutient la recherche sur toutes les maladies qui touchent le cerveau en région Auvergne Rhône Alpes avec le but de mettre au point de nouveaux traitements. Le titre de l’exposition, Deuxième vie, est ainsi symbolique à bien des égards…

Du 29 avril au 9 mai à l’Espace René-Paput, 24 place Charles-de-Gaulle (Carrefour Europe) à Chamalières.  Horaires : 14h-19h (ouvert les jours fériés).

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite