Accueil » Vie publique » La Chaîne des Puys/faille de la Limagne à la lumière du Bassin minier Nord- Pas de Calais
La Chaîne des puys/faille de la Limagne inscrite depuis juillet au Patrimoine mondial de l'UNESCO- photo Valentin Uta.
Lundi Vie publique

La Chaîne des Puys/faille de la Limagne à la lumière du Bassin minier Nord- Pas de Calais

L'exemple du Bassin minier Nord-Pas de Calais, inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2012, donnera lieu à une conférence publique lundi 28 janvier. Pour mieux éclairer l'avenir de la Chaîne des Puys/faille de la Limagne.

Quid de l’avenir de la Chaîne des Puys/faille de la Limagne après son inscription, cet été, au patrimoine mondial de l’UNESCO en tant que bien naturel? Rien de tel, peut-être, que de se servir de l’exemple des autres pour envisager ce futur. Parmi les sites français inscrits, figure depuis 2012 le Bassin minier Nord-Pas de Calais, au titre de paysage naturel. Cet exemple sera au centre d’une conférence, initiée par le Conseil départemental du Puy-de-Dôme, lundi 28 janvier à l’Ecole de droit. Après une introduction de Jean-Yves Gouttebel, le président du CD63, c’est Jean-François Caron, maire de Loos-en-Gohelle (communauté d’agglomération de Lens-Liévin) et vice-président de la Mission Bassin minier qui interviendra.

L’empreinte du charbon

Ancien territoire rural, le bassin minier Nord-Pas de Calais s’étend de la frontière belge à l’est jusqu’aux collines de l’Artois à l’ouest. Au total, 4000 hectares ont été classés qui abritent 353 biens remarquables.  Le paysage est fortement marqué par trois siècles d’histoire d’exploitation du charbon et le paysage a été redessiné par les nombreux terrils. Une des spécificités de ce gisement géant est d’être entièrement souterrain: 120 km de long, 12 km de large, 1,2 km de profondeur.

Un espoir après le déclin

Le déclin économique s’est amorcé dès 1960 et c’est en 1990 qu’a été remontée la toute dernière « gaillette » à Orchies, synonyme de fermeture des installations. Jean-François Caron évoquera en particulier le nouvel élan généré par le classement au patrimoine mondial de l’UNECO et les actions qui sont conduites sur ce territoire…

Lundi 28 janvier à 18h30 à l’Ecole de droit de Clermont, amphithéâtre Michel-de-l’Hospital. Conférence publique, entrée libre.

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite