Accueil » Actualités » Jacques Fontaine: un journaliste s’en est allé
Jacques Fontaine. Photo extraite de l'ouvrage "Histoire de la presse en Auvergne- Esquisse " Tome: audiovisuel.
Actualités Vie publique

Jacques Fontaine: un journaliste s’en est allé

Il avait été l'un des acteurs de la naissance de la radio et de la télévision en Auvergne. A 95 ans, l'ancien journaliste Jacques Fontaine est décédé.

Il fut le tout premier président du Club de la Presse Clermont/Auvergne, à la fin des années 80, une structure dont il est d’ailleurs resté, jusqu’au bout, le président d’honneur. Journaliste passionné et homme ouvert, celui que les lecteurs, les auditeurs et les téléspectateurs ont connu sous le nom de Jacques Fontaine s’appelait en réalité Jacques Champétinaud. Il a quitté ce monde, au terme d’une vie bien remplie, à l’âge de 95 ans.

Un pionnier de la télévision régionale

J.Fontaine.

Seuls quelques Clermontois se souviennent sans doute aujourd’hui de celui qui fut, entre septembre 1965 et septembre 1971, le chef du bureau de la télévision régionale dans la capitale auvergnate. C’est à Clermont, aussi, que Jacques Fontaine termina sa carrière de journaliste au mois de juin 1983. Auparavant ou entre-temps, ce Lyonnais bon teint avait goûté aux différentes facettes du journalisme : presse écrite quotidienne, mensuelle, radio et télévision, occupant les différentes fonctions allant de pigiste à rédacteur en chef, en passant par journaliste permanent ou chef d’édition. Et son itinéraire le mena de Lyon à Strasbourg, en passant par Caen, Rouen, Bourges et bien-sûr Clermont. C’est ainsi qu’en 1954, il participa à la toute première émission télévisée à Lyon. « J’en suis d’ailleurs le dernier survivant » confiait-il il y encore peu longtemps. En véritable pionnier, il fit également partie de l’équipe qui lança les journaux télévisés régionaux. Paul Bonnetain, qui lui succéda à la présidence du Club de la presse, se souvient d’ “un homme ouvert, heureux de vivre  ayant horreur des conflits.  Le  travail de journaliste  le passionnait véritablement  mais pas au point de l’empêcher de vivre. L’actualité  oui, mais prenons du recul… Sa bonhomie  était rassurante et elle a d’ailleurs rassuré certaines rédactions lorsque nous avons entrepris de créer un club de la presse à Clermont.”

Retour à Lyon

Après sa retraite, Jacques Fontaine avait choisi d’habiter à Chassagne, un joli village sur les contreforts du Cézallier, avant de retourner là d’où il venait: la région lyonnaise. Mais chaque année, il s’efforçait d’honorer de sa présence le traditionnel déjeuner des présidents du Club de la Presse Clermont/Auvergne. Et ceux qui lui ont succédé ne l’oublient pas.

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

  • J’étais un cousin de Jacques originaire de Mâcon et de Juliénas en Beaujolais.alors que lui était lyonnais Nous nous sommes beaucoup fréquenté pendant sa présence en Auvergne entre 1965 et 1983 avec lui et son équipe :René Paput, Huguette Faye, Clément Martin, Bob Leclerc, Danièle Gilbert qu’il avait embauchée…

Sponsorisé

Les infos dans votre boite