Accueil » Environnement » Homme- Nature: une nouvelle relation est-elle (encore) possible?
Photo Christian Bouchardy.
Environnement Week-End

Homme- Nature: une nouvelle relation est-elle (encore) possible?

Un colloque national se déroulera samedi 10 novembre à Polydôme. En jeu, l'édification d'un nouvel humanisme fondé sur un rapport harmonieux entre l'homme et le vivant. .

La question de la relation entre l’homme et la nature traverse notre époque. Réchauffement climatique, disparition massive des espèces, destruction des espaces, place de l’animal. Autant de sujets essentiels qui, aujourd’hui, agitent les philosophes, les scientifiques et tous ceux qui, finalement, réfléchissent à notre rapport au monde, au vivant, en particulier. En organisant un colloque national, samedi 10 novembre à Polydôme à Clermont, le Cercle Ecossais et la Grande Loge de France entendent participer à ce débat. « Cette manifestation veut inaugurer une prise de conscience générale pour édifier un nouvel humanisme fondé sur des valeurs qui rétabliront des rapports harmonieux entre l’homme et le vivant, respectueux de leurs droits. La pensée d’une nouvelle alliance » expliquent les organisateurs.

« Une nouvelle relation »

Les domaines abordés ne manqueront pas. Tous se révèlent cruciaux: la prédation, l’instrumentalisation, la croissance démographique, la destruction des milieux naturels. Pour le naturaliste Christian Bouchardy, qui participera au colloque en tant que modérateur : « L’idée est d’installer une nouvelle relation avec la nature, avec les animaux.  Quelque chose qui ne soit plus basée sur la simple domination mais avec une notion d’harmonie, de partage. »

Des invités prestigieux

Des invités prestigieux participeront à cette journée d’échanges. Avec des regards différents, empreints parfois de pessimisme, d’autres fois plus optimistes. Mais toujours éclairés. On retrouvera ainsi, au fil des tables rondes, des débats, les philosophes Christian Godin et Catherine Larrère, le journaliste Allain Bougrain Dubourg, président national de la LPO, le député européen Pascal Durand, l’ingénieur agronome Raphaël Larrère. Ou encore le biologiste et philosophe Georges Chapouthier, ardent défenseur des droits des animaux. Au-delà même du débat, indispensable, il est aussi grand temps de faire avancer les choses: c’est pourquoi la question du politique ne sera pas écartée. Comment étendre l’influence du monde associatif, déjà en alerte, jusqu’aux cercles de pouvoir? Comment infléchir les choix économiques? Des réponses sont espérées. Pourvu qu’elles soient entendues…

« Pour une nouvelle Alliance: Homme-Nature », samedi 10 novembre de 9h à 19h à Polydôme à Clermont. Entrée libre et gratuite. 

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite