Accueil » Rencontre » Hervé Gardette: huitième saison à la baguette « Du grain à moudre ».
Photo Christophe Abramowitz.
Lundi Rencontre

Hervé Gardette: huitième saison à la baguette « Du grain à moudre ».

Grâce à une actualité chargée, "Du grain à moudre" dirigé par Hervé Gardette a effectué une rentrée sur les chapeaux de roue. Ce lundi, une fois encore, ce Clermontois sera sur les ondes de France Culture...

Hervé Gardette a fait du chemin avant d’animer la quotidienne Du grain à moudre et l’hebdomadaire Politique le samedi sur France Culture. Il a sept ans quand la famille Gardette quitte le boulevard Claude Bernard à Saint-Jacques pour s’installer dans un quartier pavillonnaire à Pont-du-Château. À dix ans, Hervé décrète sans raison apparente qu’il sera journaliste. «Et je n’en ai jamais démordu ! »

« Qu’ils me rendent la cassette »

Ça se précise avec l’arrivée des radios libres au début des années 80. Il écoute RSDD, qui connaît un succès phénoménal, et Radio Crusoé. « À treize ans, j’ai envoyé une cassette démo à Crusoé, j’attends toujours la réponse ! Si des anciens de Crusoé lisent l’interview, ce serait bien qu’ils me répondent et qu’ils me rendent la cassette » s’esclaffe-t-il ! IUT de journalisme et premier stage à RMC Clermont avec Paul Bonnetain à qui il doit beaucoup. Les études achevées, il débute sa carrière par Radio France Puy-de-Dôme avant de rejoindre sa future épouse à Paris. Il intègre le  planning à Radio France de 94 à 97 avant d’être enrôlé un peu par hasard au Mouv’.

« Envie d’avoir ma propre émission »

Photo Christophe Abramowitz.

Au bout de trois ans, Hervé rejoint France Culture pour le poste de journaliste en économie et social. « Je leur ai fait croire que c’était ma passion. Le social un peu, l’économie moins. Mon objectif était surtout d’intégrer France Culture. » Il présente ensuite le journal de 8 h pendant cinq ans avant de diriger le service multimédia par hasard une fois de plus. « J’avais vraiment envie de revenir à l’antenne, d’avoir ma propre émission. » Il fait un passage par Les retours du dimanche, puis la première année de La grande table avant de reprendre la déjà bien installée Du grain à moudre qui donne le temps aux invités de développer leur argumentaire sans que l’animateur ne leur coupe la chique à tout bout de phrase. C’est avant tout une émission de débat ayant pour but d’analyser la société et les enjeux auxquels elle est confrontée. « Débat sur l’actualité au sens large dans le sens d’une discussion, on n’est pas dans le conflit. On ne réagit pas à chaud même si pour la rentrée, on a traité de la démission de Nicolas Hulot. L’idée est de saisir l’air du temps. On essaie de faire de “l’actualité durable” selon la formule consacrée. » Ce format singulier permet à Du grain à moudre d’être une des émissions d’actualité les plus podcastées du PAF.

Abécédaire politique

Depuis deux ans, le samedi midi, Hervé anime aussi Politique, émission conçue comme un abécédaire. « On décline un terme à partir d’une actualité. On a commencé la saison par “les Affaires” puisqu’il y en a eu beaucoup cet été. On se demande en quoi les affaires font évoluer la vie politique, en bien ou en mal. »
Toute cette activité est autant de grain à moudre et, selon l’adage, tant qu’Hervé moud, Hervé dure.

Patrick Foulhoux.

Retrouvez également notre portrait de Benoît Bouscarel.

 

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite