Accueil » Sports » Expérience sportive sur le circuit de Charade
Vélos sur le circuit de Charade / Photo 7 jours à Clermont
Rouler à Vélo sur le circuit de Charade / Photo 7 jours à Clermont
Sports

Expérience sportive sur le circuit de Charade

Il est possible de rouler à vélo sur le circuit de Charade lors des « Soirées sportives » ouvertes à tous. 7 Jours à Clermont a envoyé son cycliste attitré rouler sur la mythique piste à l’avant-veille de la seule soirée organisée en cette année Covid : Retour d’expérience.

Rouler sur le circuit de Charade à vélo est possible depuis 2019. Durant la saison, une fois par mois, en fin d’après-midi, la piste est réservée aux sportifs qui peuvent venir rouler avec le matériel de leur choix. Si les trottinettes et les gyropodes sont admis, le vélo reste malgré tout, le seul engin raisonnable pour tourner sur les 3,975 km du circuit, à condition « d’avoir des jambes » (ou une bonne assistance électrique).

Un environnement exceptionnel

Le site de Charade est avant tout une splendide réserve foncière bénéficiant d’un environnement exceptionnel. Quelle chance de pouvoir rouler en toute quiétude en oubliant les voitures qui restent la bête noire des cyclistes que ce soit en centre-ville ou sur les axes les plus fréquentés. En toute sécurité, sans stress et au bon air, on peut profiter pleinement du bonheur de rouler en ne se concentrant que sur l’effort physique à fournir pour enchaîner les tours. Pour arriver sur la piste, le sportif à deux options : Charger son vélo dans une voiture et se garer au bord de la piste, ou choisir la version « échauffement préalable » en montant par l’ancien tracé du circuit de 8,055 km. A départ de la place de Jaude en passant par Royat et Croix de Frun, on arrive à l’entrée du circuit avec à peine 9 km au compteur mais déjà 442 mètres de dénivelé positif… les jambes sont déjà bien chaudes comme le reste du corps d’ailleurs. En prenant cette option et en redescendant par le lieu dit Charade, on a la chance de pouvoir emprunter 95 % du grand circuit jadis utilisé pour les courses de Formule 1.

Les surprises du circuit

Dès que l’on commence à rouler avec des pneus gonflés à plus ou moins 7 bars, on prend conscience que l’on roule sur un circuit. Le revêtement est rugueux ce qui génère quelques vibrations dans le guidon. On oublie vite le phénomène et on apprécie grandement l’absence de trous et de bosses, absence qui rend le roulage finalement très confortable. De nombreux virages du circuit sont en dévers ; cela est un peu déroutant visuellement mais ne change rien à la manière d’appréhender les courbes. En descente, c’est même rassurant. Enfin la plus grosse surprise du circuit est que ses 3,975 km paraissent plus courts à vélo qu’en voiture. Ce phénomène est sans doute du au fait que le pilotage automobile requiert d’avantage de concentration pour viser la meilleur trajectoire, alors qu’à vélo on ne se soucie pas trop de cet aspect sauf si on veut faire un temps en contre-la-montre. Quoi qu’il en soit, une fois un tour bouclé, on a envie d’en enchaîner d’autres pour profiter pleinement du côté montagnes russes de ce circuit où les grimpeurs se sentent à l’aise face aux côtes grimpant en moyenne à 9 %.

Dans quel sens tourner ?

Lors des Soirées sportives, le sens de rotation est généralement celui des aiguilles d’une montre, comme les voitures. Mais si la majorité des présents désire prendre le circuit dans le sens inverse, cela reste possible. En fait tout dépend du niveau de difficulté recherché. Dans le sens « normal » le circuit développe 87 mètres* de dénivelé positif, les côtes sont assez fortes mais courtes. La montée de l’épingle « Marlboro » vers Thèdes impressionne mais se monte finalement sans trop d’efforts malgré un dernier virage à gauche qui casse un peu les jambes. Dans l’autre sens, le dénivelé est un peu plus faible avec 82 mètres. La montée après le célèbre virage « Rosier » est facile, ce qui n’est pas le cas de la remontée de Champeaux qui donne l’impression de ne jamais finir. Le sens dit normal obtient à priori la préférence.

Une seule soirée sportive pour 2020

Vélo à CharadeLa crise sanitaire due au Covid a fortement impacté la saison du circuit de Charade qui a du annuler de nombreux rendez-vous. Une seule soirée sportive est donc inscrite dans l’agenda actuel. Elle se déroulera vendredi 18 septembre de 18 et 20h.
Les personnes qui souhaitent y participer, sont invitées à s’inscrire au préalable sur le site web https://charade.fr/fr/billetterie/soirees-sportives/
Les frais de participation s’élèvent à 5€ avec gratuité pour les moins de 16 ans accompagnés d’un adulte.

*Calcul d’après le site https://www.calculitineraires.fr/ de l’IGN

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite