Accueil » Histoire » Des menhirs au bord de l’autoroute A 75
Histoire Vie publique

Des menhirs au bord de l’autoroute A 75

Une campagne de fouille archéologique, conduite par l’Inrap, a permis de mettre à jour des alignements de monolithes à Veyre-Monton.

Une équipe de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) vient de fouiller une série d’alignements de menhirs à Veyre-Monton (Puy-de-Dôme). Ces recherches, prescrites par l’État, se sont déroulées dans le cadre des travaux d’élargissement de l’autoroute A75, par la société APRR. C’est la première fois que de tels alignements, cairn et statue-menhir, sont mis au jour en Auvergne, et plus largement dans le centre de la France.

Une trentaine de monolithes

La statue menhir- Photo Nina Parisot Inrap.

La fouille a ainsi révélé une trentaine de monolithes mesurant entre 1m et 1,60m et formant un alignement plus ou moins rectiligne qui s’étire sur 150 mètres dans l’emprise de la fouille et vraisemblablement au-delà. Ces menhirs sont bordés d’un autre alignement de gros blocs de pierre, dans la continuité duquel, cinq pierres composent un ensemble en fer à cheval. Enfin, six blocs, régulièrement espacés, forment un cercle de 15 m de diamètre. L’alignement suit un axe nord-sud, à proximité immédiate du passage d’un col, désormais emprunté par les automobilistes. Il n’est pas sans évoquer les grands monuments mégalithiques armoricains, celui de Carnac notamment, et s’insère dans un dense maillage d’expressions mégalithiques présentes dans toute l’Europe occidentale.

Menhir sculpté et cairn

Parmi les découvertes les plus remarquables, figure un menhir sculpté, taillé dans une roche de nature calcaire. Grossièrement anthropomorphe, cette statue-menhir est actuellement la seule du genre connue en Auvergne et les spécimens sont rares sur le sol français.

Pour sa part, le cairn (tumulus de pierres) est long de 14 mètres et large de 6 mètres. Il est construit autour d’une tombe qui abrite le corps d’un homme de grande taille, dont le corps était protégé par un réceptacle de bois, aujourd’hui disparu. Le cairn, comme les monolithes, a probablement été volontairement effacé du paysage et poussé dans de grandes fosses, parfois recouvertes de terre.

Une longue occupation

La chronologie, à Veyre-Monton, est particulièrement délicate à définir et devra faire l’objet de futures analyses. Selon les indices actuellement réunis, l’occupation pourrait eu avoir lieu sur un temps long et différentes communautés se succéder sur le site. Les éléments de comparaison extra-régionaux permettent, pour l’heure, de situer l’occupation principale au sein d’une période couvrant plusieurs millénaires, du Néolithique à l’âge du Bronze.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite