Accueil » Actualités » Cournon souhaite la bienvenue aux martinets et aux chauve-souris
La pose de nichoirs- photo Ville de Cournon d'Auvergne.
Actualités Environnement

Cournon souhaite la bienvenue aux martinets et aux chauve-souris

Alors que le printemps arrive, des nichoirs pour oiseaux et des gîtes pour les chauve-souris ont été installés à Cournon., ville qui entend s'engager dans la lutte pour la protection de la biodiversité.

La préservation de la biodiversité est évidemment un enjeu majeur de notre époque et, en dépit des discours des uns ou des autres, on ne peut pas dire que la situation se révèle brillante à l’heure actuelle. Si le sujet mériterait sans doute qu’on le saisisse à bras le corps, au niveau national et international, les actions locales, aussi modestes soient-elles, ne sont pas à négliger.

A Cournon, par exemple, on s’intéresse au martinet, un oiseau 100% insectivore, souffrant, comme d’autres, de la raréfaction des insectes et rencontrant des difficultés à se loger. Aussi, la municipalité a-t-elle pris la décision d’implanter six nichoirs spécifiques sur le bâtiment des services techniques ainsi que sur le conservatoire municipal de musique. Posées en milieu urbain, où les martinets nichent naturellement, ces installations devraient permettre de favoriser la reproduction de cet oiseau migrateur, en déclin de 40% au cours des dix dernières années à l’échelle mondiale.

Les enfants impliqués

Photo Ville de Cournon d’Auvergne.

D’autre part, dans le cadre des activités proposées au Centre d’Animations municipal tous les mercredis, une vingtaine d’enfants a également eu l’occasion d’apporter sa pierre à l’édifice en matière de protection de la biodiversité. Grâce au concours d’un intervenant de Chauve-Souris Auvergne, les enfants ont d’abord appris à découvrir la vie de la chauve -souris (anatomie, habitat, alimentation, menaces, etc.), avant de se lancer dans la fabrication de gîtes. C’est ainsi qu’ils ont réalisé une quinzaine de gîtes à chauve-souris ainsi que deux nichoirs à mésanges. La municipalité précise que : « outre l’accroissement de la biodiversité, les martinets et les chauve-souris permettront de lutter naturellement et efficacement contre les moustiques tigres et les mésanges contre les chenilles processionnaires. » De quoi satisfaire même ceux qui n’ont pas la fibre écologique…

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite