Accueil » Actualités » Clermont capitale européenne de la culture : le projet joue la carte du Massif-Central
Clermont, une ville ancrée dans un territoire- photo Patrick Bossin.
Actualités Vie publique

Clermont capitale européenne de la culture : le projet joue la carte du Massif-Central

Une association vient de voir le jour afin de porter le projet clermontois de capitale européenne de la culture 2028. Elle entend souligner l'ancrage territorial de la candidature.

Si Clermont-Ferrand n’est plus la capitale administrative de la Région, depuis le redécoupage à la truelle de la carte française, elle demeure celle du Massif-Central, ce vaste territoire qui couvre 15% du pays et va du Forez jusqu’aux Cévennes, du Limousin jusqu’au Morvan. Dans son projet de devenir capitale européenne de la culture en 2028, Clermont entend maintenant jouer pleinement la carte de son ancrage dans cet espace de moyenne montagne  afin « de lui offrir une visibilité renouvelée à l’échelle européenne ».

Fédérer les énergies

Comme la plupart des villes ayant décroché le titre de capitale européenne, Clermont vient ainsi de se doter d’une association de type loi 1901 afin d’assurer le portage, l’animation territoriale et le pilotage de la candidature. Actuellement en cours d’élaboration, elle œuvrera sous le nom de “Clermont- Massif Central 2028”. L’idée est ainsi de fédérer les énergies et les capacités d’action, au delà de la seule métropole, autour de cette ambition affirmée.

Impliquer et trouver des financements

L’association va reposer sur une gouvernance élargie, afin d’établir une représentativité du projet le plus large possible et d’accroître sa crédibilité. Il s’agit non seulement de fédérer mais aussi de mobiliser les acteurs du territoire. La Ville de Clermont, Clermont Auvergne Métropole, l’Université Clermont Auvergne et la Fondation Michelin constituent les membres de droit de la nouvelle association. Mais d’autres partenaires devraient rejoindre la gouvernance dans les mois qui viennent. D’autre part, le Comité de Massif bénéficie d’un mandat honorifique au sein de la structure. Elu le 13 novembre, le bureau est composé d’Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, pour les fonctions de président, de Jean-Paul Cuzin, vice-président de Clermont Auvergne Métropole pour les fonctions de trésorier et de Mathias Bernard, président de l’Université Clermont Auvergne pour les fonctions de secrétaire. La nouvelle association entend donc inscrire le projet clermontois à l’échelle d’un territoire de massif, impliquer les acteurs dans leur diversité, y compris les habitants mais aussi mobiliser des financements publics et privés. La candidature entre désormais dans une nouvelle séquence.

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite