Accueil » Vie publique » Circuit de Charade : transition et transformation
Une ligne droite de la piste du circuit de Charade
La piste du circuit de Charade / photo 7 jours à Clermont
Sports Vie publique

Circuit de Charade : transition et transformation

Le mythique circuit auvergnat qui a annoncé un positionnement écologique il y a un an, poursuit sa mutation pour la saison 2020. Cela ne privera pas, pour autant, les irréductibles amateurs de voitures thermiques de très beaux rendez-vous.

Trouver le juste équilibre entre la passion automobile et le développement des mobilités vertes, tel sera l’enjeu des années à venir pour le circuit de Charade. Le monde automobile est en pleine mutation c’est indéniable, mais lorsqu’un site comme celui de Charade possède une aura liée aux riches heures des sports mécaniques, il serait bien inopportun de ne pas en profiter.

Optimisation et transformation

Après des années déficitaires, le circuit de Charade a enfin retrouvé un équilibre financier grâce à une politique commerciale adaptée. Durant les deux ans à venir, il entrera dans une phase d’optimisation de l’existant. Cette année 1,3 millions d’€ seront consacrés à la sécurité et à la rénovation de locaux. En parallèle, un business plan sera défini ; il servira de feuille de route à la nouvelle société, une SAS, à qui le conseil départemental, propriétaire du circuit, va confier l’exploitation. Des partenaires privés entreront au capital de cette société qui aura comme mission, dès 2021, d’élaborer puis de mettre en place à partir de 2022, la phase de transformation pour faire de Charade un circuit aux avant-postes de l’expérimentation et de la promotion de la mobilité durable.

Compensation de l’impact des activités thermiques

Même si le circuit se tourne vers les mobilités propres, Charade restera le lieu idéal pour recevoir les véhicules anciens. Ils font partie de l’histoire et du patrimoine auquel les amateurs sont particulièrement attachés. Pour compenser l’impact de ces « activités thermiques » un programme environnemental a été décidé. Sur la piste les véhicules d’encadrement (safety, médical et pace car) passeront à énergies propres. L’entretien des espaces verts du site se tournera vers l’éco-pâturage afin de limiter l’utilisation des produits phytosanitaires et des engins mécaniques, alors que des végétaux seront plantés dans le double but de contribuer à la biodiversité et limiter l’impact visuel des activités. Enfin la faune, jusqu’alors laissée pour compte, fera enfin l’objet d’un programme d’actions menées conjointement par l’AAPPMA* et la LPO**.

Les grands rendez-vous de la saison

Paddock de l'édition 2010 du Tour Auto
Paddock de l’édition 2010 du Tour Auto / Photo Olivier Perrot

Quelque-peu bouleversé par la crise du Covid-19, le calendrier de la saison mixera histoire et compétition :
Outre le traditionnel et mensuel Charade Classic (dont la première édition est annulée), les nostalgiques pourront apprécier l’Historic Tour qui reprend l’appellation Trophée d’Auvergne, la seconde édition de Charade Heroes (organisée par PHA et le MEC) et le Tour Auto (voir notre article du 13/03) décalé à la fin des vacances d’été.
Côté véhicules modernes les amateurs ne rateront pas les Rencontres Peugeot Sport, le GP Camions, rendez-vous le plus populaire de l’année et la seconde édition du Charade Electric Festival.
En dehors des grands rendez-vous, le circuit tournera au rythme de ses activités classiques, école de pilotage, journées d’entrainement, roulages off-road sans oublier les deux soirées dites sportives durant lesquelles la piste de 3.9 km sera accessible à tous : coureurs, cyclistes, utilisateurs de trottinettes, gyropodes…

Retrouvez l’agenda complet et mis à jour sur le site web du circuit
* Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique
** Ligue pour la Protection des Oiseaux

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite