Accueil » Immobilier » Auvergne Habitat va de l’avant en dépit de la crise
Le Jardin d'Adrien réalisé par Auvergne Habitat.
Le Jardin d'Adrien, une résidence inter-générationnelle.
Actualités Immobilier

Auvergne Habitat va de l’avant en dépit de la crise

Les projets ne manquent pas au premier bailleur social d'Auvergne qui va livrer 500 nouveaux logements pour la seule année 2020.

Le premier bailleur social auvergnat n’a pas chômé au cours de ces derniers mois. Auvergne Habitat, qui fêtait en 2019 son 90e anniversaire, a ainsi produit 539 logements pour cette seule année, soit la moitié de la programmation de logements sociaux en Auvergne, tout en en rénovant 500 supplémentaires. Une intense activité qui porte aujourd’hui le parc de la filiale du groupe Action Logement à 18.000 logements, pour 36.000 locataires, dans le Puy-de-Dôme, l’Allier et le nord de la Haute-Loire. Le même exercice a aussi été marqué par la vente de 62 logements anciens et 61 neufs. « Notre entreprise a su se donner les moyens de ses ambitions grâce à une solidité financière et une gestion très rigoureuse » estime le président Arnaud Guillemain d’Echon, élu il y a tout juste un an. Parmi les réalisations marquantes de ces derniers mois figurent Le Jardin d’Adrien, résidence inter-générationnelle de 36 appartements, située dans le quartier de La Grande Plaine à Clermont, qualifiée, par les responsables d’Auvergne Habitat de “modèle à suivre pour les prochaines années“.

“Assumer nos responsabilités”

La crise du Covid-19 a évidemment affecté les premiers mois de l’actuelle année. Elle a constitué pour Auvergne Habitat un véritable défi. “Durant cette période, notre objectif a été de trouver le nécessaire équilibre entre la nécessaire protection sanitaire de nos collaborateurs et la poursuite de notre engagement auprès de nos locataires. Il était indispensable, en effet, d’assumer notre responsabilité en tant que bailleur pour continuer à répondre aux besoins de nos 18.000 familles sur des questions du quotidien : nettoyage des parties communes, traitement des ordures ménagères, sécurité des immeubles” souligne Philippe Bayssade, le directeur général. Aujourd’hui, l’activité a repris un rythme quasi-ordinaire, à l’image des nombreux chantiers en cours. En 2020, 500 nouveaux logements vont ainsi être produits et l’entreprise va encore accroître ses investissements qui devraient atteindre 80 millions d’euros.

“Vénétie”, un chantier phare

Philippe Bayssade, directeur général d’Auvergne Habitat.

Le lancement du projet Vénétie, à proximité de la gare SNCF à Clermont, fait partie des chantiers emblématiques de cet exercice 2020. Il se caractérise par la modernité de son architecture et sa multi-fonctionnalité. Réalisé par le groupement CDR-MTA, il comprendra 70 logements et 138 m² de surface commerciale et devrait être livré dans le courant de 2022. Autre projet majeur, celui de Saint-Vincent à Blanzat : sur une ancienne friche industrielle du XIXe siècle, il proposera un programme de logement mixte (accession/ locatif) intégrant une dimension environnementale. “L’accession dans l’ancien est également l’un des enjeux importants de cette année 2020 “souligne également Philippe Bayssade. “Pour la première fois, nous devrions atteindre l’objectif de 1% du parc de logements, vendus, ce qui confirme nos efforts de structuration de cette activité et répond, ainsi, à une demande forte du marché.”

Démolition et reconstruction

L’accession sociale à la propriété, la transformation numérique et la transition écologique et environnementale sont définis par Auvergne Habitat comme les enjeux majeurs de son action à moyen yterme. Les prochaines années seront aussi marquées par le Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (NPRU). L’entreprise “citoyenne” a en effet signé une convention avec l’ANRU et Clermont Auvergne Métropole qui l’engage à démolir des logements dans les quartiers des Vergnes et de la Gauthière et de reconstruire quelques 300 logements sur le territoire métropolitain, à l’horizon 2025.

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

  • C est super de faire des logements neufs mais il faudrait d abord s occuper de réparer des logements anciens.Car nous habitons dans un logement de prêt de 100 ans et quand nous leur demandons de nous refaire la terrasse on leur demande la lune si on veux quelque chose de propre à nous de le faire pour des énormes trous dans une terrasse n est pas la priorité .on voit où passe l argent c est inadmissible .

Sponsorisé

Les infos dans votre boite