Accueil » Initiative » ASF ou l’adolescence sans frontière
Les adolescents accueillis à la gare de Clermont en septembre 2017.
Initiative Vie publique

ASF ou l’adolescence sans frontière

Recevoir des adolescents venus de l'étranger pour des séjours de deux mois à un an en famille d'accueil, c'est la vocation de l'association qui oeuvre depuis un siècle.

Ils viennent de tous les continents, de plus de 50 pays. Ces adolescents, de 13 à 18 ans, séjournent dans une famille d’accueil pendant une longue période, de deux mois à un an, suivant les cas. A l’origine de cette initiative, l’association AFS Vivre sans Frontière qui participe ainsi pleinement à l’échange entre les cultures, à l’ouverture sur le monde et, peut-être, au maintien de la paix. « C’est une forme d’enrichissement humain formidable, aussi bien pour les enfants, que pour les familles qui les reçoivent » témoigne Jean-Louis Dumas qui a lui-même accueilli huit adolescents au cours des dernières années. Membre bénévole de l’association, au sein duquel il s’occupe de l’accueil et du suivi des « arrivants », ce Clermontois garde aujourd’hui des contacts avec chacun des jeunes qu’il a accueillis. Et il cite volontiers cet adolescent néo-zélandais qui lui a fait aimer le football « alors que, jusqu’ici,  je ne m’intéressais qu’au rugby… »

Un acte responsable

Accueillir bien-sûr, est un acte hautement responsable. « On devient les pères ou mères de substitution pendant la période déterminée. Il faut aider les jeunes à grandir, être attentif, à l’écoute pallier à tout problème » précise Jean-Louis Dumas. L’association, toutefois, reste prête à intervenir, le cas échéant, et à aider les familles au moindre problème. Dans le même temps, l’expérience se révèle particulièrement profitable pour les jeunes venus du monde entier, qui découvrent une langue, une façon de vivre, un patrimoine, des paysages, de nouveaux amis… Chaque année, aussi, une vingtaine d’adolescents auvergnats quittent leur sol natal pour aller vivre sous d’autres cieux le temps de quelques mois.

La genèse de l’histoire

Jean-Louis Dumas avec Léonte, originaire de la République Dominicaine.

L’association ASF (American Filed Service) a été créée pendant la première guerre mondiale. Jean-Louis Dumas nous en explique la genèse. « En 1914, un groupe d’étudiants américains, qui ne participait pas au conflit, a décidé de venir en Europe afin de récupérer des blessés sur le front, de les véhiculer à bord d’ambulances, avec cette idée: si les gens de tous les pays s’entendaient, il n’y aurait plus de guerre« . Implantée en France depuis 100 ans, l’association bénéficie d’une antenne à Clermont (intégrant l’ensemble de l’Auvergne) depuis 60 ans. Et elle s’est orientée vers cet accueil d’adolescents au sein des familles.

Manque de familles

Aujourd’hui, toutefois, l’association se heurte à une pénurie de familles bénévoles accueillantes. Sur les 250 jeunes inscrits pour venir en France dans les prochains mois, 150 n’ont pas encore trouvé de point d’accueil. Une situation préoccupante, selon Jean-Louis Dumas. « Cela fait plusieurs années que nous constatons une diminution du nombre des familles participantes. Et ce mouvement s’accroît particulièrement cette année. Est-ce un problème financier, de repli sur soi? Ne savons-nous pas suffisamment bien communiquer? Nous remarquons aussi que les familles d’accueil sont désormais plus nombreuses dans les villages ou les campagnes que dans les grandes villes ». ASF Vivre sans Frontière en appelle ainsi  aux familles bénévoles, désireuses de tendre les bras et de participer à ce mouvement international d’échanges qui enrichit les uns comme les autres.

ASF Vivre sans frontière- contact: 04-71-74-87-94; www.afs.fr

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite