Accueil » 31 décembre : Dans le Puy-de-Dôme, la fête ne sera pas très folle
Fête : photo, Cottonbro-Pexels
photo : Cottonbro-Pexels
Vie publique

31 décembre : Dans le Puy-de-Dôme, la fête ne sera pas très folle

Face aux rassemblements de foules et aux débordements parfois constatés lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, le préfet a pris un certain nombre de mesures destinées à préserver l'ordre public et surtout à limiter la propagation du variant Omicron

Philippe Chopin, préfet du Puy-de-Dôme a pris des arrêtés pour sécuriser la nuit de la Saint-Sylvestre et renforcer la lutte contre le COVID-19 :

-Ainsi à partir de 12h00 le 31 décembre et jusqu’au 1er janvier 12h00, il ne sera plus possible d’acheter et transporter du carburant ou de détenir et transporter sans motif valable, des produits inflammables. Il ne sera pas non plus possible d’acheter des feux d’artifices, ni de se procurer des alcools forts en vente à emporter.
-Les rassemblements de plus de 50 personnes sur la voie publique seront interdits sur la même période et les manifestations autres que celles revendicatives, sont proscrites ; La consommation d’alcool sur la voie publique et dans les jardins publics n’est pas autorisée, (sauf sur les terrasses des restaurants et débits de boissons) ; l’organisation de spectacles pyrotechniques et de feux d’artifices sur le domaine public est interdite.

2 heures maximum pour les soirées en ERP

Les ERP, établissements recevant du public auront obligation de fermer à 2 heures du matin durant le nuit de la Saint-Sylvestre. La consommation debout de nourriture ou de boisson dans tous les lieux ouverts au public est interdite, tout comme les évènements de nature dansante organisés dans les lieux ouverts au public. La tenue des rassemblements festifs de type « free/rave party », ainsi que le transport de matériel de sonorisation à destination de ce type de rassemblement sont également interdits.

Et toujours le masque

Pour mémoire, le port du masque demeure obligatoire, sur l’ensemble du département, sur les marchés et les brocantes, aux abords des écoles, des gares et aéroports et dans les files d’attente en extérieur, ainsi que dans les centres-villes des communes de plus de 5 000 habitants.  La mesure est valable dans les stations de ski du Mont-Dore et Superbesse.

Le taux d’incidence du département étant depuis trois jours supérieur à 800 cas pour 100 000 habitants, et supérieur à 1000 pour les tranches d’âge de 20 à 49 ans, Philippe CHOPIN en appelle au civisme des habitants.

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite