Accueil » Chroniques » Une journée dédiée à l’innovation managériale
Chroniques

Une journée dédiée à l’innovation managériale

On le répète souvent, et ce n’est pas fini : l’innovation n’est pas que numérique, ni même technologique. La preuve avec Living Orgs Day, une journée entière de tables rondes et d’ateliers dédiée à l’innovation organisationnelle et managériale. Cette année, ce sera à Epicentre Factory, le jeudi 20 septembre.

Dans la famille des termes galvaudés, on demande le père : “digitalisation”. Certes, Internet, l’informatique, le “numérique” en général ont envahi nos vies et nos métiers, et il est tout à fait pertinent de parler de révolution digitale tellement leur effet est profond et transversal. Cependant, cela ne veut pas dire que toute innovation passe par une expression sous forme de 0 et de 1, les briques élémentaires du langage informatique.

Une forme pyramidale

Dans les écosystèmes d’innovation en général, et sur Clermont en particulier, de nombreux acteurs, clubs et événements traitent d’une forme d’innovation déjà bien identifiée et débattue : l’innovation organisationnelle et managériale*. En d’autres termes, comment le “monde digital” impacte la manière dont les relations s’opèrent au sein et autour des acteurs économiques. On pense et on parle télétravail, coworking, entreprise libérée, outils collaboratifs …

Mais, au fond, ces solutions et outils concernent au premier chef la manière dont les cadres, les managers, gèrent la relation avec leurs subordonnés. Traditionnellement, l’entreprise a une forme pyramidale, avec le chef à son sommet et une organisation en “rateau”. Depuis quelques décennies, d’autres modèles organisationnels ont vu le jour, liés à l’émergence de nouveaux modèles économiques ou à l’impact grandissant de la technologie (informatique puis numérique). Qu’en est-il aujourd’hui ? Comment la notion de hiérarchie est-elle impactée par les changements organisationnels ?

Vers quel modèle?

Des tables rondes suivies d’ateliers.

C’est donc l’objet d’une journée thématique sous l’étiquette “Living Orgs”. Living Orgs, chaque année depuis trois ans, analyse, décrypte et fait émerger des solutions concernant les problématiques d’innovation organisationnelle. En 2016, on a traité du changement structurel avec notamment la fameuse “entreprise libérée”, option réaliste ou chimère. En 2017, il s’agissait du “plaisir au travail”, où comment les salariés peuvent s’épanouir individuellement ou collectivement. En 2018, on parlera des hiérarchies et de la “déconstruction des pyramides” … vers quel modèle ?

Au menu : interventions et retours d’expérience de cadres et chefs d’entreprises (allant de Michelin à Deltamu en passant par Dufournier Technologies ou la SCOP Fontanille), analyse d’un chercheur de l’ESC Clermont, ateliers collaboratifs et restitutions, et bien sûr de nombreux moments conviviaux autour de café d’accueil ou buffet local à midi. Avec une soixantaine de participants de tous horizons, l’objectif est bien de mélanger les points de vue pour aboutir à une meilleure compréhension des enjeux et à des solutions praticables par tous.

Les ateliers regroupent les participants par 5 ou 6.

L’inertie et les premières solutions

Comment “sort-on” de ces journées de réflexion et d’introspection ? Forcément un peu chamboulé, avec plein d’idées dans la tête. Est-ce pour autant facile de les mettre en oeuvre dans son entreprise ? De se “libérer” d’un coup de baguette magique ? De “déconstruire sa pyramide” par la seule force de sa volonté ? Non, bien sûr. Toutes les organisations humaines ont une inertie qui leur est propre, et l’innovation structurelle qui porte sur l’interaction entre ses membres ne peut advenir que si les collaborateurs en sont convaincus du bien-fondé. Cela prend du temps, de la persuasion, de la motivation, ou bien cela peut être accéléré par un moment de crise comme un rachat ou un dépôt de bilan. Quoi qu’il en soit, c’est d‘abord en échangeant avec d’autres acteurs qui ont vécu, voire expérimenté, les mêmes enjeux, que les premières solutions se dessineront.

 

Le Connecteur, association que je représente, est partenaire- bénévole, comme tous les organisateurs- de la journée Living Orgs 2018. Néanmoins, il m’a semblé que le principe de l’événement, la richesse des échanges et l’importance de l’enjeu méritaient un « coup de pouce » à travers cette chronique un peu plus ciblée que d’habitude. J’espère que le lecteur attentif et exigeant saura me le pardonner… 

Pour en savoir plus et s’inscrire à l’événement (35 € pour la journée entière) : www.livingorgs.fr

 

*autre initiative qui mérite d’être mise en avant en avant: l’Open Lab Exploration Innovation, animée par Pascal Lièvre du CRCGM (à l’Ecole de Management), qui rassemble praticiens et chercheurs autour des thématiques d’innovation et d’exploration organisationnelle: www.openlabexploration.net

À propos de l'auteur

Damien Caillard

Damien Caillard

Tombé dans le numérique quand il était petit, Damien Caillard a successivement monté une petite agence de production vidéo sur Paris puis a travaillé à La Montagne sur les problématiques digitales. Cela lui a permis de découvrir l’écosystème d’innovation clermontois au service duquel il officie désormais, à travers l’association Le Connecteur. Son but : “connecter” les acteurs de l’innovation, les aider à mieux se connaître - par des événements, des articles et des infos pratiques - pour aider à développer le dynamisme et l’attractivité auvergnates.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite