Accueil » Loisirs » Une cure de turf à l’hippodrome de Vichy…
Le trot, vedette du début de saison.
Jeudi Loisirs Sports

Une cure de turf à l’hippodrome de Vichy…

Vichy est naturellement l'hippodrome le plus fréquenté par les Clermontois. A moins d'une heure de la capitale auvergnate, le spectacle des courses vaut assurément le déplacement...

Depuis le restaurant panoramique, situé dans le haut des tribunes, ce turfiste aisé surveillait le parcours du cheval sur lequel il avait misé, en avalant une bouchée d’un plat mijoté. Sûr de lui, au départ, jusqu’à « brancher » ses voisins de table, puis de moins en moins à l’aise au fur et à mesure de la course. Finalement, le plat en sauce lui est resté sur l’estomac. Ce qui ne l’a pas empêché de miser quelques billets sur l’épreuve suivante, au moment du dessert. Et c’est au bord de la piste qu’il a fumé ensuite un gros cigare, alors que défilaient les concurrents de la septième au rond de présentation. Je l’ai entendu tousser après l’arrivée, ce qui n’est pas forcément bon signe…

Une intense expérience

Scène ordinaire de la vie d’un hippodrome, théâtre fréquenté à la fois par les chevaux et les hommes, qui est à la fois une sorte de stade ouvert et de casino. L’effort, le spectacle et l’argent s’y côtoient, en même temps que l’espoir et la désillusion. Pour jouer aux courses, le bureau de tabac du coin de la rue fera peut-être l’affaire. Les bars PMU, challengés par les paris en ligne, ne sont, hélas, plus légion…  Mais le mieux reste toutefois de se rendre sur un véritable hippodrome. S’immerger dans le monde des courses constitue, en effet, une expérience intense et colorée et une véritable source d’évasion. Et comme Clermont n’est pas la cité du cheval, mais celle du pneumatique, Vichy reste évidemment, pour les habitants de la capitale auvergnate, la destination privilégiée. Trois quart d’heure de route et nous voilà à pied d’oeuvre, alors que la première course de la réunion s’apprête à démarrer.

Une saison qui a de l’allure

Ambiance festive à l’hippodrome.

Long préambule, me direz-vous, pour évoquer la saison des courses à Vichy dont le coup d’envoi  a été donné le 4 mai.  Le trot, discipline la plus populaire en France, sera à l’ordre du jour jusqu’au 7 juillet, cédant alors sa place aux galopeurs. Mais ce sont bel et bien les trotteurs qui reviendront sur la scène, en septembre, pour le sprint final. Sur le plan sportif, le Grand-Prix du Conseil Municipal (trot) et le Grand-Prix de Vichy (galop) demeureront les deux points d’orgue de la saison. Au total, 38 réunions avec PMU (et 7 quintés) se dérouleront sur les bords d’Allier jusqu’au 28 septembre. Ce sera alors l’automne. Le Prix de l’Arc de Triomphe ne tardera plus à se courir sur l’hippodrome de Longchamp et les trotteurs prépareront déjà le long meeting d’hiver de Vincennes, qui est leur plat de résistance. C’est fou comme le temps s’écoule rapidement à partir d’un certain âge…

 

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite