Accueil » Santé » Un programme fédérateur et local autour du cancer de la prostate
L'équipe du projet TransCAP.
Santé

Un programme fédérateur et local autour du cancer de la prostate

La réunion de clôture du projet TransCAP s’est tenue récemment. Elle constituait la dernière brique d’un projet fédérateur qui a abouti à la création d’une collection, inédite en France, d’échantillons biologiques sur le cancer de la prostate.

Enjeu de santé publique majeur, le cancer de la prostate est aujourd’hui le cancer le plus fréquent chez l’homme. Dès lors, son diagnostic et sa surveillance constituent des priorités. Les nombreuses recherches en cours nécessitent la mise à disposition de matériel biologique qu‘il convient de rassembler en un lieu unique. A Clermont, il s’agit du Centre de Ressources biologiques dirigé par le Professeur Marc Berger au CHU. La ressource permet alors de disposer de données de base essentielles à la réalisation de protocoles de recherche fondamentale et clinique.

Neuf partenaires réunis

C’est dans ce contexte, qu’en 2014, s’est réuni un consortium de neuf partenaires pour donner naissance au programme CAP (Cancer Prostate Auvergne). L’objectif était de se doter d’une banque de tumeurs de la prostate complète, une première en France, représentant une « porte d’entrée » pour les collaborations de recherche entre académiques et industriels. L’opération, labellisée « Projet structurant » par la région Auvergne-Rhône-Alpes, a bénéficié du soutien de la Région, évidemment, également du département du Puy-de-Dôme et de Clermont Auvergne Métropole pour un montant total de 391.400€.

Un outil sans précédent

En continuité de ce programme, le projet TransCAP, appuyé par la Métropole à hauteur de 53.000€, a associé des équipes académiques, des centres hospitaliers et clinique ainsi que des laboratoires privés. Ce partenariat inédit a permis la constitution d’une collection de plus de 5000 échantillons  à laquelle est adossée une base répertoriant quelques 20 000 données. Un outil ressource d’investigation sans précédent pour le site clermontois.

«  Il est indéniable que ce projet a participé au rapprochement des équipes de recherches cliniques et académiques clermontoises, renforcé la visibilité de l’expertise sur le plan national et favorisé ainsi l’émergence d’un nouveau réseau collaboratif local : le Groupe Cancer Clermont Auvergne. Ce dernier a pour objectif de faire dialoguer plus efficacement l’ensemble des acteurs engagés dans la lutte contre le cancer » soulignent ensemble le Professeur Frédérique Penault-Llorca (Centre Jean Perrin) et le Docteur Silvère Baron (GReD), coordinateurs du projet TransCAP.

Des perspectives

Selon les responsables des projets,  ces éléments ouvrent des perspectives importantes dans le développement de futurs traitements au bénéfice d’un meilleur pronostic et pour combattre l’évolution métastatique de cette pathologie. D’autre part, le programme CAP/TransCAP a également participé, à sa façon, au développement économique territorial en valorisant l’expertise scientifique et clinique développée à Clermont. Une initiative exemplaire, en quelque sorte…

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite