Accueil » Actualités » Second tour à Clermont : ce sera donc une triangulaire
Photo Ville de Clermont.
Actualités Politique

Second tour à Clermont : ce sera donc une triangulaire

Le second tour des élection municipales se déroulera le dimanche 28 juin prochain soit 3 mois et 1/2 après un premier tour masqué aux relents hydroalcooliques. Le dépôt des candidatures qui à eu lieu cette semaine révèle une triangulaire pour Clermont-Ferrand.

Aborder le second tour des municipales 15 semaines après le premier tour, la situation est pour le moins inédite. Inédite également la position d’Olivier Bianchi maire sortant PS, arrivé en tête au soir du 15 mars dernier, qui a annoncé qu’il ne souhaitait pas d’alliance avec l’extrême gauche, comme ce fut la cas par le passé, à l’époque d’Alain Laffont pour faire barrage au FN. Marianne Maximi, héritière de l’incontournable Docteur roulera au second tour pour la France insoumise, rêvant de justice sociale et dénonçant « la longue dérive » du maire sortant.
Face au rose devenu vert et au rouge vif, un seul et unique bloc bleu sera tiré par Jean-Pierre Brenas qui a acté la fusion avec Eric Faidy. Cette entente LR-LREM fait couler pas mal d’encre chez tant chez les sympathisants qu’au sein des instances des deux clans qui ne la souhaitaient pas. Résultats : Jean-Pierre Brenas a annoncé qu’il se met temporairement à l’écart de sa famille politique, Eric Faidy a vu son investiture officielle voler en éclat et Olivier Bianchi n’a pas pu s’empêcher de dégainer une réplique dont il a le secret « ce n’est pas une fusion mais une confusion ». Reste maintenant à connaître les positions de Philippe Fasquel, Anne Biscos et Marie Savre mais surtout celle des électeurs qui se sont sans doute un peu éloignés de la chose politique à l’occasion du confinement.

Dans les jours prochains, 7 Jours à Clermont s’intéressera aux 3 candidats encore en lice et à leur programmes retouchés. D’ici là, voici un rappel des résultats du scrutin du premier tour. Inutile de faire des additions basiques par couleur, la politique ce n’est pas aussi simple.

Olivier Bianchi : 38,10%
Jean-Pierre Brenas : 20,74%
Eric Faidy : 15,55%
Marianne Maximi : 12,32%
Philippe Fasquel : 6,31%
Anne Biscos : 5,39%
Marie Savre : 1,60%

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite