Accueil » Culture » « Pint of Science » : la science à consommer sans modération
Photo festival "Pint of Science"
Photo festival "Pint of Science"
Culture

« Pint of Science » : la science à consommer sans modération

Du 13 au 15 mai le festival « Pint of Science » est de retour à Clermont ! Présentations, quizz, animations et échanges avec des scientifiques sont au programme pour permettre aux participants de découvrir la science sous un nouvel angle.

Des conférences scientifiques accessible à tous ? C’est le pari que se sont lancés les docteurs Michael Motskin et Praveen Paul, deux chercheurs londoniens, en imaginant Pint of Science. Ce festival, créé en 2012, a vocation à casser les codes qui entourent la science et les scientifiques en les sortant des labos pour les installer dans des lieux plus accessibles. Cet événement a fait ses débuts en Angleterre en 2013 avant de s’étendre en France l’année suivante, en 2014. Aujourd’hui, le festival est présent dans 25 pays et plus de 400 villes. Pint of Science c’est donc l’évènement « mondialement local » qui donne rendez-vous à des scientifiques dans des bars pour discuter avec le public de leurs dernières recherches et découvertes.

Deux bars, deux thématiques 

Cette année, à Clermont, ce sont deux bars qui sont retenus pour cette édition : le Régent et la Brasserie. Chaque bar aura une thématique propre, le premier accueillera les soirées « Sciences fondamentales », tandis que le second accueillera les soirées « Lettres & Sciences humaines ». Cette particularité offrira à chaque participant la possibilité de sélectionner les thèmes qui sont les plus susceptibles de l’intéresser.

Zoom sur la soirée « des virus, des animaux et des humains »

Depuis l’avènement de la peste noire jusqu’à la pandémie de COVID-19, les épidémies ont laissé une marque indélébile dans l’histoire de l’humanité. Bien que certains virus aient semblé disparaître, leur réapparition est devenue une préoccupation croissante, notamment en raison des changements climatiques. De 19 à 21h le lundi 13 mai, deux intervenantes, Elsa Jourdain et Claire Lescoat, nous éclairent sur ce sujet complexe.
Elsa Jourdain, chercheuse à l’INRAE, aborde les zoonoses émergentes (maladie ou infection naturellement transmissible des animaux vertébrés à l’homme) et leurs risques, tout en interrogeant le rôle de l’activité humaine dans leur propagation. Claire Lescoat, également doctorante à l’INRAE, nous plonge dans l’univers des virus en étudiant la circulation virale. À travers l’exemple de la diarrhée virale bovine, elle met en lumière les défis de la lutte contre ces agents pathogènes et l’importance de comprendre leur mode de transmission pour mieux les combattre.

Comment se déroule une soirée Pint of Science ?

Une soirée type commence généralement par un discours d’introduction donné par les équipes de Pint of Science. Ensuite, place à une première présentation d’une durée de 20 minutes, suivie d’une période de questions. Une animation ou un quiz est par la suite proposé pour divertir les participants. Suivi d’une pause, la soirée se poursuit avec une deuxième présentation de 20 minutes, à nouveau suivie d’un temps de question. Enfin, les gagnants des quiz sont annoncés, concluant ainsi la soirée avec la possibilité, pour les participants, de discuter avec les intervenants.

Du 13 au 15 avril, Pint of Science, au bar Le Régent, 33 Boulevard Lafayette ou au bar La Brasserie 78 Bd François Mitterrand selon l’évènement. Informations sur tarfis et réservations en cliquant ICI.

À propos de l'auteur

Elea Boennec

Née en Alsace, Eléa Boënnec a vécu la majeure partie de sa vie en Auvergne. Étudiante en information et communication à l’UCA, elle se destine depuis sa plus tendre enfance au journalisme. Passionnée par ce milieu, elle souhaite poursuivre son cursus universitaire au sein d’une école de journalisme.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé