Accueil » Chroniques » Petits bonheurs de rentrée!!!
Photo DR
Chroniques

Petits bonheurs de rentrée!!!

Chic, c’est la rentrée ! Que la mère qui n’en a jamais rêvé après huit semaines – voire plus – de plein temps ados me jette le premier cartable… Mais cette période bénie de l'année apporte aussi son lot d'épreuves.

Toutes les petites « corvées » de rentrée que vous assumiez avec bonheur du temps qu’ils étaient petits vont se révéler maintenant un éprouvant challenge… pour vos nerfs, votre condition physique et surtout, pour votre porte-monnaie !!!

Relooking de rentrée

C’est sûr, il y a eu un peu de laisser-aller pendant les vacances, et vous avez lâchement (les vacances c’est aussi pour les mamans !!!) laissé libre cours à leur créativité capillaire et vestimentaire. Il est donc grand temps de  procéder à un relooking de saison. Vous les revoyez, hier encore, arborant crânement la coupe de rentrée (blanc sur le front, la nuque, et derrière les oreilles) ou la natte africaine multicolore pieusement entretenue depuis les vacances à Palavas égayant un carré sage… Mais ça, c’était avant ! Désormais la case coiffeur s’avère un tantinet plus épineuse. Un mois déjà que vous tâtez prudemment le terrain pour savoir ce que votre Jules envisage pour ses cheveux. Non, il n’est pas question qu’il aille au collège avec des dreads !!! Tant pis pour vous si vous faites un malaise vagal en le voyant revenir chauve comme un œuf. Pour un rafraîchissement, c’est un rafraichissement ! Et, oui, les dreads ça ne se coupe pas, ça se rase… Allez, ça repousse les cheveux !

Marathon fournitures

Au temps béni de l’école primaire, l’achat des fournitures était une partie de plaisir. Un joli cartable, une trousse sympa, quelques crayons, stylos, gommes et autres double-décimètres et le tour était joué. Aujourd’hui, les courses de rentrée mettent vos nerfs à rude épreuve, parole de « mèredados ». A ce propos, il serait souhaitable que les enseignants qui font des listes de fournitures longues comme le bras – et dans lesquelles il y a toujours LE truc introuvable – aillent faire un tour à Carrefour un samedi de septembre ! Parce que bien entendu, lorsque vous aurez scrupuleusement acheté les dix sortes de copies, les huit classeurs de couleurs différentes (vous avez dû en peindre deux…), le papier canson, l’agenda, le papier calque millimétré – et celui-là on ne le trouve pas partout – le compas, la calculatrice SD4563498, les cahiers à spirales, les fiches bristol roses, les crayons HB, les intercalaires, les chemises transparentes… et les cinquante autres articles de la fameuse liste, il y a fort à parier que dès le jour de la rentrée des modifications vous voient contrainte d’y retourner. Et si vous n’avez pas encore testé le service « échange » d’un supermarché à la période de rentrée, je ne saurais trop vous conseiller de respirer par le nez, souffler par la bouche, respirer par le nez, souffler par la bouche…

À propos de l'auteur

Caroline Abramovitch

Caroline Abramovitch

Clermontoise d’origine, ayant usé ses jeans sur les bancs de l’Ecole de Commerce, elle quitte la région en 1985. Longtemps exilée en Haute-Savoie, elle commence par enseigner le marketing et la vente avant de renouer avec sa passion de l’écriture, en devenant journaliste pendant quinze ans dans un magazine féminin régional sur les deux Savoie et Genève. De retour en Auvergne depuis 2010, elle partage son temps entre l’accompagnement d’enfants en situation de handicap, la pratique de la réflexologie et l’écriture.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite