Accueil » Actualités » Olivier Bianchi et Gérald Darmanin se sont (enfin) rencontrés
Olivier Bianchi réagit suite à sa rencontre avec Gérald Darmanin- photo Ville de Clermont.
Actualités Vie publique

Olivier Bianchi et Gérald Darmanin se sont (enfin) rencontrés

Longtemps espérée par le maire de Clermont, la rencontre avec Gérald Darmanin s'est produite hier à la suite de la visite du ministre de l'Intérieur au commissariat central. Reste à savoir si elle sera constructive en terme de sécurité publique.

La question de la sécurité tracasse les Clermontois, comme la plupart des Français qui la cite au troisième rang de leurs préoccupations derrière la santé (l’épidémie de Covid-19 n’y est pas pour rien) et le pouvoir d’achat et au même titre que l’environnement. Un classement qui, de toute évidence, fluctue en fonction de l’actualité. A Clermont, de nombreux incidents se sont produits durant les derniers mois : rixes, agressions, coups de couteau, règlements de compte, bagarres. La ville n’échappe pas à la recrudescence de la violence constatée au niveau national. Depuis plusieurs mois, le maire de la ville et président de la métropole, Olivier Bianchi, demandait un rendez-vous au ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour évoquer le rôle et les effectifs de la Police Nationale face à cette situation. Hier, le membre du gouvernement était justement de passage à Clermont où il a rendu visite au commissariat central. Son passage fut aussi l’occasion d’une rencontre avec Olivier Bianchi. Le ministre a notamment indiqué : « j’ai dit au préfet que j’augmenterai les subventions de vidéoprotection si le maire de Clermont veut en installer. » Une façon de placer la balle dans le camp de la municipalité.

Le sujet de la vidéo-protection

A l’issue de sa rencontre avec Gérald Darmanin, le maire de Clermont a publié le communiqué suivant : « j’ai pu lui redire ma volonté de poursuivre sur le terrain la bonne coopération entre police nationale et police municipale dans un contexte où les Clermontoises et Clermontois ressentent durement des actes de criminalité et de délinquance à l’instar désormais d’autres grandes villes et métropoles. Nous sommes convenus de préparer ensemble la signature d’un contrat de sécurité intégrée qui marquera nos apports respectifs pour la sécurité et la tranquillité publique à Clermont-Ferrand. La Ville confirmera notamment les engagements déjà présentés sur l’augmentation des effectifs de la police municipale et des horaires en soirée, sur l’armement non létal des agents, sur l’augmentation des dispositifs de vidéo-protection. »

“Je n’ai qu’un objectif”

«  J’ai entendu les annonces du Ministre sur l’augmentation des policiers nationaux dans la circonscription clermontoise et sur l’aide financière proposée pour l’installation de nouvelles caméras. Nous avons aussi évoqué l’accueil des policiers nationaux à Clermont-Ferrand et leurs conditions de vie : nous sommes d’accord pour en faire un des axes du contrat de sécurité intégrée. Je n’ai qu’un objectif : mettre toutes les forces et toutes les ressources disponibles sur notre territoire pour lutter ensemble contre l’insécurité et renforcer nos dispositifs éducatifs et de prévention à l’image de ce que nous avons fait ce matin encore avec le Préfet, le Procureur de la République et le président du Conseil départemental. La Ville de Clermont-Ferrand prendra sa part dans cette chaîne de la sécurité. » Le feuilleton est évidemment voué à connaître d’autres épisodes.

 

 

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite