Accueil » Loisirs » A Vichy, le plus Clermontois des hippodromes…
Les trotteurs seront en piste dès le 12 mai.
Loisirs Week-End

A Vichy, le plus Clermontois des hippodromes…

La saison hippique débutera samedi 12 mai dans la ville thermale où les réunions s'enchaîneront jusqu'à l'automne. Un spectacle intense proposé à moins d'une heure de Clermont.

Prendre sa voiture, quitter Clermont au beau milieu de l’après-midi et filer, par la Limagne, direction nord- nord-est… Pour une séance d’évasion, la destination hippodrome de Vichy ne peut être déconseillée. Déjà les bords de l’Allier offrent un panorama agréable, l’eau, on le sait, est un élément qui apaise et ressource. Et s’immerger dans le monde des courses constitue une expérience intense et colorée…

Du pesage à la piste en passant par le guichet

Au printemps, la station thermale, celle des pastilles et des fondants, retrouve l’atmosphère des courses, celle que l’on hume l’été à Deauville ou que l’on respire à Enghien. Celle du pesage où purs sangs et trotteurs défilent avant l’épreuve, celle du guichet où les parieurs se délestent généreusement de quelques billets, celle des tribunes, plus ou moins garnies selon la teneur de la réunion, le  jour de la semaine ou l’humeur de la météo. Celle de la piste, enfin, où les chevaux s’affrontent sous la main de jockeys ou de drivers qui ne les ménagent pas. Les concurrents, qui pour beaucoup séjournent à Vichy pour une cure de compétitions, rejoindront leurs boxes une fois la ligne d’arrivée franchie où, on l’espère, une rasade d’avoine les attendra. En ce qui concerne les parieurs, la plupart déchirera ses tickets, ayant perdu ses illusions aux abords du poteau ou parfois bien avant au détour des péripéties de la course. Mais, l’essentiel n’était-il pas de participer?

Les temps forts

Le Festival du galop au cœur de l’été.

En mai, la saison hippique démarre donc à Vichy sur la pointe des sabots. Avec une nouveauté importante pour cette campagne 2018 puisque la piste de trot a connu d’importants travaux de réfection, avec notamment l’élargissement des aires de départ et une nouvelle surface de roulement. Au total, 1,2 million d’euro ont été dépensés dans les différents aménagements afin de rendre l’hippodrome plus performant. Pour le reste, le programme demeure classique: trot et galop alterneront jusqu’à l’automne avec deux temps forts: le Grand Prix du Conseil municipal pour la première spécialité, le Grand-Prix de Vichy pour la seconde, deux épreuves huppées et bien dotées qui rassembleront des chevaux de valeur. Les festivals de trot et de galop constitueront les séquences-phare de l’été, amenant les plus grands entraîneurs sur les bords de l’Allier. Et l’on courra, au total, sept quintés sur la piste vichyssoise, à commencer par celui du 5 juin (au trot).

“Une place forte”

Jusqu’au 22 septembre, 40 réunions vont se succéder à bon rythme. Autant de rendez-vous qui, au total, attireront environ 50.000 spectateurs sur les rives de l’Allier et généreront quelques 3000 nuitées pour l’hôtellerie locale ou encore 30.000 repas consommés. Président de la société des courses, l’élégant Philippe Bouchara estime: “Vichy fait partie du Top 5 des hippodromes français, hors Paris, tant du point de vue des réunions, que de la masse des enjeux et du nombre de quintés disputés. C’est une place forte…” Que l’on peut rejoindre, depuis Clermont, en trois quart d’heure pour rompre le quotidien et vivre quelques émotions hippiques.

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite