Accueil » Tourisme » Hydroguides : parler sécurité aux abords des cours d’eau exploités par EDF
Vallée / Photo EDF
Photo EDF
Sports Tourisme

Hydroguides : parler sécurité aux abords des cours d’eau exploités par EDF

Sensibiliser le public aux dangers des cours d'eau exploités pour la production d'électricité est le rôle des hydroguides. Leur mission est définie par EDF Hydro.

Elle se prénomme Clémentine et la reconnaître est très facile. Elle porte un sweatshirt bleu et une casquette verte. On risque fort de la croiser à proximité des cours d’eau et des lacs des départements du Puy-de-Dôme et de l’Allier. Les Fades, Thiers, Chatel Montagne, Teillet-Argenty sont ses zones d’intervention : Clémentine fait partie de l’équipe des hydroguides, un job d’été proposé par EDF Hydro qui exploite sur les vallées de la Loire et de l’Ardèche et leurs affluents, 35 barrages et 29 centrales hydroélectriques. Durant l’été, elle fait partie d’une équipe de 4 personnes* qui sillonnent les abords des rivières et des lacs
pour sensibiliser les promeneurs, touristes, pêcheurs et sportifs d’eaux vives aux risques liés au fonctionnement des aménagements hydroélectriques d’EDF.

Le rôle préventif des hydroguides

Pour produire de l’électricité, EDF procède à des « lâchers d’eau », qui peuvent avoir lieu à tout instant de la journée en fonction des besoins du réseau. Lors de ces phases, le niveau et le débit des rivières peuvent augmenter rapidement et surprendre les randonneurs, baigneurs, pêcheurs et autre sportifs qui se trouveraient dans des zones classées à risques. Malgré toutes les précautions prises par EDF pour assurer la protection des personnes et de la biodiversité, des « piqures de rappel » sont nécessaires. Cette tâche de sensibilisation est confiée aux hydroguides qui reçoivent une formation spécifique.

Détecter les comportements à risque

Aussi belles soient elles, ces zones où la nature foisonne sont donc dangereuses et il convient, une fois sur place, de respecter les conseils de vigilance : tenir compte de la signalisation, rester sur les berges, éviter les zones ne permettant pas de repli rapide en cas de montée des eaux, etc…  Bien qu’élémentaires, ces conseils sont souvent ignorés ou oubliés et les hydroguides doivent rester vigilants et détecter les comportements à risque nécessitant de la pédagogie.
Pour toutes les personnes désireuses de se rendre au bord des rivières, chose qui reste toujours agréable en été, il est recommandé de se renseigner sur l’accès aux points d’eau auprès des offices de tourisme. L’application « Ma Rivière et moi » est également très utile.

*Durant l’été 2022, EDF Hydro a embauché 135 hydroguides pour couvrir l’ensemble du territoire.

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé