Accueil » Culture » Détourner une oeuvre d’art pour mieux questionner
Juliette Fungenzi.
Culture Mardi

Détourner une oeuvre d’art pour mieux questionner

"Baudelaire et la présidente Sabatier" de Thomas Couture est réinterprété par une étudiante, Juliette Fungenzi, qui rencontre aussi l'artiste qui l'inspire...

Un lieu emblématique: le Musée d’Art Roger-Quilliot, une oeuvre référence, “Baudelaire et la présidente Sabatier” de Thomas Couture, et une artiste qui  influence: l’Américaine Lisa Salamandra. Élève de BTS Design d’espace de l’EAF (Centre de formation comprenant des sections artistiques), Juliette Fungenzi connaîtra, mardi 28 novembre à 11h, une expérience “forte”. Elle exposera en effet son projet artistique au Musée Roger-Quilliot face à l’oeuvre qui l’a inspirée. Le choix de l’étudiante s’est donc porté sur le tableau de Thomas Couture car il a la particularité de dévoiler le corps d’une femme dénudé dont le visage semble inachevé comme si celui-ci ne présentait pas d’intérêt pour l’artiste. La femme devient, dès lors, uniquement charnelle. En cours d’expression plastique, Juliette Fungenzi a donc choisi de détourner l’oeuvre originelle afin de se questionner sur la place de la femme dans l’histoire. Elle a ainsi recouvert le corps de morceaux de publicité pour de la viande crue. Face à l’oeuvre de Thomas Couture, elle cherche comment un détournement peut être un moyen de faire découvrir ou de sensibiliser un large public à un élément majeur du patrimoine artistique. D’autres questions surgissent, en filigrane, au détour de ce face à face singulier, portant en particulier sur le statut du corps féminin dans nos sociétés.

Une conférence en début d’après-midi

Le rendez-vous sera d’autant plus inoubliable pour Juliette Fungenzi qu’il se déroulera en présence de l’artiste Lisa Salamandra qui inspire largement son travail. Celle-ci exprime avec force, à travers l’art du collage, la transformation de la figure humaine en chair. Ses portraits sont réalisés exclusivement à base d’images publicitaires de viande crue. Elle hache, découpe, compose, interprète, manipule ses femmes. Lisa Salamandra animera une conférence ce même jour à l’EAF entre 13h30 et 16h30.

Lisa Salamandra- photo: Christophe Restiau.

Mardi 28 novembre à 11h au Musée d’Art Roger-Quilliot à Clermont-Ferrand; conférence  de Lisa Salamandra à 13h30 à l’Ecole Auvergne Formation (EAF), 9 rue Gilbert-Romme à Clermont.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite