Accueil » Loisirs » Bol d’air pur aux Puys de la Vache et de Lassolas
Puy de la Vache ©A.Staiger
Loisirs Week-End

Bol d’air pur aux Puys de la Vache et de Lassolas

Petite escapade sportive, contemplative et printanière dans la chaîne des puys à la découverte- ou redécouverte- des volcans jumeaux.

Notre point de rendez-vous n’est qu’à une poignée de volcans du majestueux Puy de Dôme. Enfilons une bonne paire de chaussures et c’est parti. Le chemin commence en montée très douce à travers bois. Il débouche sur la carrière, une étonnante clairière en amphithéâtre nichée au pied du Puy de la Vache.

Le lieu est idéal pour réviser nos connaissances géologiques. Le rouge et le noir caractéristiques des paysages volcaniques dominent le décor. Les nuances de noir dans le sol sont des lapilli : des petites pierres de lave éjectées par le volcan. Quant au rouge, ce sont des scories oxydées sous l’effet de la chaleur du cratère. Le relief est ponctué de bombes volcaniques, des rochers de toutes tailles qui furent projetés lors de l’éruption et refroidis avant même de toucher le sol.

Un tout jeune paysage

Les puys de la Vache et de Lassolas sont souvent surnommés les jumeaux de la chaîne des volcans. On pourrait aussi les qualifier de petits derniers de la fratrie, car leur formation remonte à 8600 ans seulement. Tous deux ont un cratère dit égueulé, ouvert vers le sud, qui leur donne cette forme de fer à cheval. Leurs cônes n’ont pas résisté aux grandes coulées de lave, typiques du volcanisme effusif, dont la plus grande s’étire sur plus de 15 kilomètres jusqu’au village de Saint-Saturnin. Nommée la cheire d’Aydat, la coulée s’est engouffrée dans la vallée de la Veyre et a bloqué l’écoulement de la rivière, donnant naissance aux lacs de la Cassière et d’Aydat.

En route vers les sommets

La carrière passée, le chemin se poursuit par l’escalier sud vers le haut du cratère. Le dénivelé d’un peu moins de 200 mètres n’est certes pas comparable à ceux des randonnées alpines, mais la montée s’avère vite intense. Elle évolue sur une courte distance à travers des centaines de marches bien solides mais à hauteur inégale. L’on comprend pourquoi la balade est prisée des sportifs et traileurs ! Pour les moins habitués, le paysage s’ouvrant peu à peu sous vos yeux sera prétexte à faire des pauses. Et certains s’amuseront à compter les marches franchies pour s’encourager. Mais l’ascension en vaut la peine ! Tout en haut, se déploie sous vos yeux un panorama majestueux, articulé autour des silhouettes arrondies des petits volcans du sud de la chaîne des puys.

Balade à la carte

Les sentiers sont aménagés et balisés car le sol est fragile. Depuis le puy de la Vache, culminant à 1167 mètres, vous pouvez choisir de poursuivre l’aventure vers son jumeau, le puy de Lassolas, qui le dépasse d’une vingtaine de mètres en altitude. Au Parc de Volcans, on déconseille le chemin entre les deux puys, la forte pente et les aménagements vieillissants rendent le parcours trop dangereux. Le tour permettant de parcourir les deux cratères totalise une marche de 4,2 km. Si vous optez pour la redescente par les escaliers sud, la balade sera d’environ 3 kilomètres.

Infos pratiques

Parking sur la D5 entre Randanne et Fontfreyde. Départ aussi depuis la Maison du Parc. Puys accessibles toute l’année. Le s animaux acceptés si tenus en laisse.

Pour plus d’infos, s’adresser à la Maison du Parc, Montlosier, 63970 Aydat. 04 73 65 64 26

À propos de l'auteur

Aurore Staiger

Aurore Staiger

Journaliste indépendante en presse magazine régionale et nationale, en Auvergne et à l'étranger. Anciennement journaliste en télévision locale. Ecrit des reportages de société, géographie, environnement, découverte, histoire et patrimoine. Réalisatrice du documentaire Les nouveaux guerriers Sikhs.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite