Accueil » Environnement » Des balades naturalistes en plein jour et au crépuscule
Photo Emmanuelle Texier.
Environnement Mercredi

Des balades naturalistes en plein jour et au crépuscule

Mercredi 11 juillet, le Conseil départemental propose deux balades dans des espaces naturels sensibles. L'une dans la forêt de la Comté auprès des libellules, l'autre sur la colline de Mirabel lorsque la nuit s'approche...

Rencontres, parades amoureuses, reproduction… rythment la vie des libellules. En été, pendant la période des pontes, ces demoiselles plongent et peuvent rester plusieurs minutes sous l’eau pour y déposer leurs semences ? Sur les berges ou en profondeur, les œufs resteront protégés jusqu’à éclosion. Autour des mares et des points d’eau, l’agitation est permanente. Une balade dans la Forêt de la Comté, mercredi 11 juillet, vous permettra d’observer ce ballet prodigieux.

La belle saison des libellules

Jumelles, filets, bottes aux pieds… il sera possible d’assister avec émerveillement au réveil de la nature, à son renouveau. Les libellules sont des créatures fascinantes. Outre leur charme certain, on s’étonne de leur adaptation : dans l’eau ou sur terre, elles sont à leur aise ! Jean-Philippe Barbarin, expert naturaliste, donnera  les clés pour tout savoir de ces insectes aussi gracieux qu’insaisissables.

La vie des mares

Au total trois rendez-vous sur le thème de la libellule, sont programmés par le Conseil départemental afin de se pencher sur la biologie de l’espèce, sa croissance et ses caractéristiques qui rendent la libellule si particulière. Chaque sortie, unique en son genre, permettra aux petits et aux grands d’élargir leur connaissance sur ce maillon essentiel de la vie des mares. Premier rendez-vous, mercredi prochain…

Et celle de la colline…

Photo Emmanuelle Texier.

Autre rendez-vous proposé ce mercredi 11 juillet, toujours dans la nature et sur un Espace Naturel Sensible.  Cette fois, destination la colline de Mirabel au moment ô combien précieux du coucher du soleil. Une balade de 6 km est proposé au milieu du chant des criquets et des senteurs de chèvrefeuille lorsque vient la fraîcheur de la nuit. Les rapaces nocturnes se tiennent prêts, les chauves-souris sont de sortie et les insectes ne manquent pas! En fait, la colline regorge de petits trésors. Aux aguets, on découvre ces animaux qui ne sont visibles qu’au crépuscule, lorsque le silence est au rendez-vous. Connue pour la présence de 21 espèces d’orchidées, ce site recèle une richesse tant floristique que faunistique. Préservant divers habitats, elle est peuplée de nombreuses espèces : des oiseaux comme l’alouette lulu, la chouette chevêche, le pic noir ; des papillons, par exemple la Thècle de l’orme, la Laineuse du prunellier, l’Hespéride des crises. Mais aussi des reptiles, orvet et  vipère aspic et des chauves-souris, en particulier le petit rhinolophe. Le rendez-vous sera orchestré par l’expert naturaliste Pierre André.

Mercredi 11 juillet à 14h30  dans la Forêt de la Comté- rendez-vous à Sallèdes;  colline de Mirabel à Marsat à 20h30 -gratuit- réservation: O4-73-36-39-79 (LPO);  ens.puy-de-dome.fr

 

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite