Accueil » Mardi » Médiation : quatre associations auvergnates s’unissent
Anne Bernard et Nadine Zaretsky sont les vice-présidentes de Médiation 63
Initiative Mardi

Médiation : quatre associations auvergnates s’unissent

Quatre associations de médiation auvergnates vont signer le 5 décembre un accord de partenariat à Clermont-Ferrand. Devant l’ampleur que prend la médiation dans de nombreux domaines, il apparaissait nécessaire aux centres de médiation du ressort de la Cour d’appel de Riom de travailler ensemble.

L’association Médiation 63, basée à Clermont-Ferrand, l’association Alternative dont le siège est à au Puy-en-Velay, l’association Montluçon Médiation, le Centre de médiation et de l’arbitrage de Vichy-Cusset et le Centre de médiation et d’arbitrage du Cantal, basé à Aurillac, vont signer ce mardi 5 décembre un accord de partenariat.

Un partenariat pour mutualiser des moyens

Nadine Zaretsky , avocate et médiateur, vice-présidente de Médiation 63, explique la genèse de cet accord : “L’intérêt du partenariat entre les 5 centres de médiation auvergnats est de regrouper les forces de chacun pour échanger”. Elle poursuit : “Un médiateur, pour être toujours au niveau, doit suivre des formations, et des analyses de pratiques.  Afin que les formations soient intéressantes, il est souhaitable que les formateurs viennent ici à Clermont-Ferrand. Or, aujourd’hui, ils ne se déplacent que si on est assez nombreux”. L’accord de partenariat répond aussi à un objectif de visibilité et de notoriété.

La médiation apparaît actuellement comme un processus de règlement des litiges qui prend de l’ampleur et qui touche toutes les juridictions et tout type de litige. Anne Bernard, avocate et médiateur, vice-présidente de Médiation 63, en détaille le fonctionnement: “On effectue un entretien individuel avec les médiés, chacune des parties, après quoi viennent  2 à 3 rendez-vous de médiation  : l’idée est de réinitialiser un dialogue entre des personnes qui ne se parlent plus, en leur demandant pourquoi ils en sont arrivés là. On dénoue les malentendus et après c’est à eux de trouver leur meilleure solution”.

Un processus sur-mesure

La médiation intervient principalement dans les affaires du droit de la famille, dans les conflits de voisinage et de copropriété, et dans les litiges employeur salarié. Elle présente de nombreux avantages. Le premier d’entre eux est que les parties trouvent elles-mêmes la solution au litige. “Une issue négociée est décidée, cela signifie qu’il existe un consensus. Du coup,  la solution s’applique beaucoup plus facilement. Vous évitez aussi l’aléa judiciaire, vous renouez la communication, et donc ça pérennise l’accord” confie Anne Bernard. Autre intérêt notable :  la médiation permet d’être créatif. La vice-présidente de Médiation 63 explique : “Vous avez un litige, un tribunal, le code civil, et le juge est enfermé dans des textes. Il va pouvoir vous proposer quelque chose qui rentre dans la législation alors qu’en médiation tout est permis, à partir du moment où ça n’est pas contraire à l’ordre public. On peut rédiger un accord avec beaucoup plus d’originalité. C’est vraiment du sur-mesure, ce que le judiciaire ne permet pas”. La médiation est aussi beaucoup plus rapide, notamment dans les juridictions qui sont encombrées. L’accord de partenariat entre les associations auvergnates de médiation va aussi permettre une harmonisation des tarifs. Médiation 63 propose un prix de 600 euros hors taxes pour 3 entretiens, auquel s’ajoutent 80 euros de frais administratifs. Dans certains cas, la médiation peut être prise en charge par l’aide juridictionnelle.  

Médiation 63
40 rue de l’Ange, à Clermont-Ferrand
04 73 31 02 31
www.mediation63.fr

À propos de l'auteur

Catherine Lopes

Catherine Lopes

Journaliste diplômée de l’Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille, Catherine arrive en Auvergne en 2006 et fait ses armes sur Clermont Première. Après plusieurs années de collaboration,  elle découvre ensuite le monde de la pige et travaille pour plusieurs sociétés de production. Elle écrit aussi pour le web et fait de la radio. Véritable touche à tout, Catherine aime avant tout raconter des histoires.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite