Accueil » Actualités » Le riomois Pascal Mayer obtient le très convoité Breakthrough Prize
Pascal Mayer Photo DR
Pascal Mayer Photo DR
Actualités Innovation

Le riomois Pascal Mayer obtient le très convoité Breakthrough Prize

Le riomois Pascal Mayer, docteur en biophysique macromoléculaire, a développé une technologie qui a permis d’identifier et de séquencer le Covid-19, début 2020. A ce titre il s’est vu décerner le Breakthrough Prize, un prix fondé par des chefs d’entreprises de la Silicone Valley.

Imaginé en 2013 par des entrepreneurs de la Silicone Valley en Californie dont Mark Zuckerberg qui est toujours présent dans le jury, le Breakthrough Prize est un prix destiné à mettre en lumière les meilleurs travaux scientifiques et à récompenser les avancées vers la compréhension des systèmes vivants et l’extension de la vie humaine.
Le Prix 2022 ​ catégorie “découverte en sciences de la vie” a été décerné au riomois Pascal Mayer qui, avec Shankar Balasubramanian et David Klenerman, a mis au point une méthode de reséquençage d’un génome humain. Cette manipulation qui pouvait jadis durer plusieurs mois et coûter des millions de dollars, peut être aujourd’hui réalisée en une journée pour 600 dollars. Les spécialistes évoquent “une révolution en biologie, permettant la révélation d’une diversité génétique insoupçonnée, avec des implications majeures allant de la biologie cellulaire et du microbiome à l’écologie, la médecine légale et la médecine personnalisée “. La technologie a été utilisée en 2020 en Chine et a permis d’identifier et de séquencer le virus du Covid-19 en quelques jours à peine.

Une technique mise au point en 1997

Pascal Mayer est surpris de recevoir le prix cette année alors que la technique date de 1997. A l ‘époque, il travaillait avec ses deux acolytes pour un groupe suisse. Ce n’est que 10 ans plus tard qu’elle a été commercialisée et il aura fallu près de 25 ans au monde scientifique pour qu’il en découvrir tout le potentiel et l’exploite sur l’épidémie du Covid-19.
Pascal Mayer a fondé en 2014 Alphanosos au biopôle de Riom. La société qui emploi sept personnes s’est donné comme mission prioritaire de combiner des composés botaniques réputés sûrs à l’Intelligence Artificielle pour élaborer et tester in vitro de nouveaux produits de santé, à la frontière de l’alimentation et de la pharmacologie, afin d’aider l’homme et les animaux à lutter contre leurs pathogènes. Elle commercialise des produits dermatologiques et travaille depuis un an sur le développement d’un traitement oral contre le coronavirus.

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite