Accueil » Le PSR se dote d’un TEP Scan et se positionne à la pointe de l’imagerie médicale
PSR / Photo DHA
PSR / Photo DHA
Santé

Le PSR se dote d’un TEP Scan et se positionne à la pointe de l’imagerie médicale

Le Pole Santé République à Clermont a investi 5 millions d’euros pour doter Scintidôme, son service de médecine nucléaire, d’un TEP Scan. Le secteur accueillera son premier patient le 30 novembre prochain.

7 mois de travaux et 5 millions d’euros investis ont permis au Pôle Santé République de Clermont, de doter Scintidôme, son service de médecine nucléaire, d’un TEP Scan, une technologie de pointe essentielle dans le diagnostic, le traitement et la surveillance des cancers. Ce Tep Scan était très attendu commente Pierre de Villette, directeur du PSR. « Il va  permettre de répondre aux besoins grandissants de prise en charge de notre bassin de population et de diminuer fortement les délais pour un rendez-vous dans la région ». Il faut préciser que jusqu’à présent seul le centre Jean Perrin disposait d’un tel équipement dans la région.  Dans l’établissement du groupe Elsan, il vient en complément de la filière oncologie et permettra une prise en charge plus globale et personnalisée des patients atteints de cancer. Il sera également utile aux examens liés au traitement des maladies inflammatoires, infectieuses et neurodégénératives.

Comment fonctionne un TEP Scan ?

Le TEP Scan ou Tomographie par émission de positons Scan, permet d’obtenir des images essentielles pour le diagnostic et les traitements, ainsi que pour la recherche de récidives de nombreux cancers mais on peut aussi l’utiliser pour les maladies infectieuses, inflammatoires ou neurologique. Pour obtenir des images, on injecte une molécule d’intérêt, souvent du glucose, marquée par un atome émettant une petite particule (un positon) qui permet de suivre cette molécule dans le corps du patient. Pour se développer, les cellules consomment du glucose. Les cellules cancéreuses très actives consomment plus de glucose que les cellules saines.  La concentration plus élevée de glucose dans les tissus tumoraux est donc mise en évidence par le système.

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite