Accueil » Vie publique » Extension et de restructuration pour le crématorium de Clermont
Crématorium Crouël / Photo Clermont Auvergne Métropole
Photo Clermont Auvergne Métropole
Vie publique

Extension et de restructuration pour le crématorium de Clermont

Dès ce mois de septembre, le crématorium de Clermont va entrer dans une phase de deux années de travaux de restructuration. Une troisième salle de cérémonie va être créée et l'ensemble du site va être rénové.

La crémation, est de plus en plus demandé en France. Le taux de cette pratique funéraire est passé de 10 % en 1994 à près de 40% aujourd’hui et devrait devenir majoritaire d’ici 2030. Le Puy-de-Dôme suit cette tendance avec une évolution régulière de +3 à +4% chaque année. Curieusement, il n’existe qu’un seul crématorium pour tout le département, le crématorium Amable-Tuisat, plus connu sous le nom de crématorium de Crouël. L’établissement est fréquenté en moyenne chaque semaine par plus de 3700 personnes qui participent aux cérémonies-hommages de 45 minutes. Bien qu’ayant bénéficié d’une extension en 1995, l’équipement construit en 1984 qui est géré aujourd’hui par Clermont Auvergne Métropole, nécessite à nouveau une restructuration afin d’offrir un accueil amélioré aux familles et des services adaptés aux demandes croissantes.

Une troisième salle de cérémonie pour le crématorium

3 phases de transformations ont été programmées sur 2 années avec début des travaux dès ce mois de septembre 2023. Durant ces phases, les services seront assurés sans interruption. En plus d’un nouvel accueil, une troisième salle de cérémonie de 40 places assises va être créé et l’actuelle salle principale, va être agrandie de 200 m² pour doubler sa capacité. Durant l’agrandissement (printemps et été 2024) il ne sera donc pas possible d’organiser de cérémonie à forte assistance. Les abords du crématorium vont également faire également de transformations. Accessibilité aux personnes à mobilité réduite, parking, jardin, végétalisation des espaces sont au programme en plus des améliorations nécessaires du bâtiment lui-même, pour la mise en conformité dans le cadre du Schéma de Transition Énergétique et Écologique. La facture de l’ensemble des travaux dépassera les 4,2 millions d’euros.

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

2 Commentaires

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé