Accueil » Initiative » LieU’topie décroche le 1er prix lauréats « Culture » du CNOUS !
Initiative

LieU’topie décroche le 1er prix lauréats “Culture” du CNOUS !

Etudiante, solidaire et culturelle... LieU'topie est une association qui s'était installée à côté des Demoiselles du Zénith, rue Abbé-Girard. Désormais située à l'angle des rues Vernemouze et Kleber, elle vient d'être récompensée.

La porte de cet ancien bar de quartier s’ouvre désormais sur un lieu de vie créé pour les étudiants, par les étudiants. « Pendant deux mois nous avons tout retapé. Les rideaux et le sol sont d’origine, sinon nous avons tout refais nous-même. Le bar, les murs… avec de l’huile de coude et pas mal de récupération, des dons, des achats dans des dépôt-vente… » explique Marine Barrier, 26 ans, chargée de vie associative.

“Un peu comme une coloc…”

Ce lundi soir, quelques étudiants font des emplettes d’épicerie et de fruits et légumes dans les rayons « Notre épicerie solidaire, bio, locale, équitable est un outil de sensibilisation pour que les étudiants soient consom’acteurs. L’association ne fait aucun bénéfice sur les ventes » précise Marine. D’autres étudiants boivent une bière au comptoir, trois sont de permanence bénévole pour le service et dans la salle principale, une petite dizaine de personnes s’affairent à préparer la soirée  light painting.  Des activités culturelles, des concerts, des ateliers, des groupes d’échange animent le lieu régulièrement en soirée. Une maman paie une limonade a ses deux enfants, dont le plus jeune s’essaie à jouer, pas trop mal, du piano posé dans un coin. Sur des sofas, deux étudiantes échangent des confidences pendant que deux autres discutent dans la cuisine… « LieU’topie fonctionne un peu comme une coloc. Si l’on cuisine, on fait sa vaisselle et on range ensuite » rappelle Marine.

Soirées culturelles et festives

Des soirée autour du lightpainting, de l’économie solidaire, du collectif Femmes de Mars, des thèmes culture et genre, du self défense, précèdent dans les semaines à venir un concert de Pennsylvania, une conférence gesticulée sur “L’argent ne fait pas le bonheur des pauvres” et les Journées de l’Innovation Sociale. Discuter autour d’un café, participer à un animation théâtre ou à un atelier cuisine, apprendre à fabriquer son dentifrice, utiliser le lave-linge, venir à un concert, les motivations pour pousser la porte sont variées… « Et puis je viens ici lorsque j’en ai marre d’être coincé dans mon 9m2 » apprécie Franck, étudiant à l’Espe de Chamalières.

Au centre du quartier des facs, ce tiers lieu est ouvert entre midi et deux et les soirs de 16 à 22 heures, du lundi au vendredi sauf pendant les vacances scolaires. L’adhésion de 3 euros de septembre à juin, permet aux 700 adhérents de venir régulièrement ou exceptionnellement. Les nouveaux locaux permettent de se préparer à déjeuner, de boire un verre, de se poser tranquillement, de travailler grâce au wifi mais aussi de faire une lessive !

À propos de l'auteur

Sonia Reyne

Sonia Reyne

Journaliste en Auvergne , elle couvre les thématiques liées à la ruralité, l’environnement, les alternatives sociales, économiques ou agricoles, le numérique et les atouts de la région. Après une longue collaboration avec La Galipote, Sonia est passée par La Gazette de Thiers, La Montagne et d'autres titres locaux. Elle collabore régulièrement aux 4 saisons du Jardin bio ainsi qu'à Village magazine. Présidente du Club de la presse Auvergne, elle préside également l'Union des Clubs de la Presse de France et Francophones.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite