Accueil » Sports » Charade: 6 juillet 69…
Lauréat des 24 Heures du Mans, Jacky Ickx se classe troisième à Clermont au volant de sa Brabham BT26- photo D.R.
Histoire Sports

Charade: 6 juillet 69…

Il y a tout juste cinquante ans, le circuit de Charade accueillait le deuxième Grand-Prix de France de Formule 1 de son histoire… La course se soldait par un doublé Matra.

C’était l’été des premières. Le premier de Georges Pompidou à l’Elysée (il a été élu le 20 juin) et de Richard Nixon à la Maison Blanche. Celui d’Eddy Merckx, auteur d’un cavalier seul sur les routes du Tour de France. La  première victoire, aussi, de Jacky Ickx, un autre Belge, à l’issue des 24 Heures du Mans au cours duquel il mystifiait le « vieux » Hans Herrmann lors de l’ultime tour de l’épreuve à l’issue d’un duel à couper le souffle. La Ford GT 40 du team Wyer, pourtant éreintée, avait eu raison de l’armada Porsche.

Les fastes du Mans à peine passés, l’actualité du sport-automobile se déplaçait à Charade pour la deuxième édition clermontoise du Grand-Prix de France de Formule 1, quatre ans après le succès indiscutable de Jim Clark. Cet été-là, on écoutait Les Champs-Elysées de Jo Dassin, Come together des Beatles tandis que Leonard Cohen chantait The Partisan.

Stewart dominateur

Jackie Stewart- photo D.R..

Lorsque le cirque de la F1 se déploie à Charade, en ce début de mois de juillet, l’Ecossais Jackie Stewart, fer de lance de l’équipe Matra dirigée par Ken Tyrrell, occupe solidement la tête d‘un championnat du monde qui a débuté à Kyalami en Afrique du sud, dès le premier jour de mars. La Matra MS80, dotée d’un moteur V8 Ford Cosworth, est l’arme absolue en cette saison 1969. Les essais qualificatifs (vendredi puis deux séances le samedi dont l’une entre 18 et 19h) confirment la suprématie des voitures bleues : Stewart signe la pole en 3’00’’6. Denny Hulme inscrit également sa Mac Laren en première ligne. Mais il est relégué à près de 2’’ (3’02’’4). Jochen Rindt (Lotus) et Jacky Ickx (Brabham) partagent la seconde ligne. Le Belge, qui aurait pu être couronné champion du monde dès sa première saison en 1968 sans un accident survenu au Canada, sur le circuit du Mont-Tremblant lors de l’avant-dernière manche, a quitté Ferrari pour rejoindre Brabham afin de pouvoir continuer à courir en endurance. Bien lui en a pris puisqu’il vient de gagner au Mans… Jean-Pierre Beltoise (Matra) et Chris Amon (Ferrari) se retrouvent en troisième ligne. Puis viennent Bruce Mac Laren (Mac Laren) et Graham Hill (Lotus) … Quant à Jack Brabham, il est absent de cette manche française.

60.000 spectateurs

L’ambiance Formule 1 inonde évidemment la ville de Clermont et ses environs. De nombreuses équipes sont logées dans les hôtels de Royat, aux abords du circuit. D’autres se retrouvent à Clermont ou encore un peu plus loin… Le dimanche est chaud, on annonce même des orages pour la fin de journée. Ce qui ne dissuade en rien les 60.000 spectateurs (chiffre estimé) de se rendre tout autour du circuit de 8,055 km. Le début de journée est déjà bien rempli avec des courses de Formule France (pour les espoirs de la monoplace) ou de la Coupe R8 Gordini.

Jochen Rindt sur la Lotus 49B- photo D.R.

Un duel…pour la seconde place

Stewart assure son départ et se jette en tête dans le premier gauche qui suit la ligne droite des tribunes. Au vue de la supériorité de sa Matra, le plus dur est fait pour l’Écossais. Mais il reste tout de même 38 tours à tenir pour l’homme et sa mécanique. Hulme a pris son sillage, suivi par Ickx, Rindt, Amon, Hill et Beltoise. Alors que le ciel se couvre, la Matra ne cesse de creuser l’écart. Derrière, au contraire, la bagarre fait rage. Hulme semble se détacher mais, bientôt, il s’arrête à son stand. Ickx s’empare alors de la deuxième place, rapidement menacé par Jean-Pierre Beltoise dont la remontée est spectaculaire. Les deux hommes vont se livrer à un duel somptueux qui durera jusqu’au tout dernier virage et tournera, in extremis, en faveur du Français pour une demi-longueur de monoplace. Avec Stewart et Beltoise, Matra signe donc le doublé. De quoi ravir un public majoritairement cocardier…Mac Laren, Elford et Hill marquent également des points au championnat du monde, dix voitures, seulement étant finalement classées.

On va marcher sur la lune

La suite? Jackie Stewart sera couronné, comme prévu, champion du monde à la fin de la saison, devant Jacky Ickx et Bruce Mac Laren. Surtout, quinze jours précisément après le Grand-Prix de France de Formule 1, un certain Neil Armstrong sera le premier homme à marcher sur la lune…

 

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite