Accueil » Archives pour Karine Mioche
Karine Mioche

Elle exerce  la psychologie clinique en cabinet libéral, à Clermont-Ferrand et en centre thérapeutique. Au sein de son cabinet , situé en centre-ville, elle est associée à trois médecins. Elle y accueille des adultes, des adolescents et des enfants. Par ailleurs, elle écrit, effectue des recherches et réalise des expertises.

Paroles de psy

Auteur : Karine Mioche

Chroniques

Parole de Psy – Au-delà des apparences

 « J’ai un ami dont le comportement m’inquiète. Il a toujours voulu proposer une image très flatteuse de lui-même, au point que certains de ses excès donnaient à sourire. Il me faisait penser à Narcisse, amoureux de sa propre personne ! Mais, aujourd’hui, il alterne, sur un rythme rapide, les moments d’exaltation et les phases de dépression. Sans jamais se lasser, même devant des inconnus, il étale les photos qui, selon lui, sont la preuve de son exceptionnelle réussite et beauté. Puis, soudain, il s’effondre en pleurs en évoquant ses amours impossibles. Que puis-je faire pour l’aider ? »...

Chroniques

Le courage de la parole

« Depuis quelques jours, l’homme que je suis a l’impression d’être un étranger dans son propre pays, de découvrir des mœurs dont il ignorait tout… Tant de femmes sont-elles victimes de tant de prédateurs ? Je ne mets en doute aucun témoignage mais, si je me souviens bien, Freud a commencé à élaborer sa théorie psychanalytique en découvrant combien de jeunes filles de Vienne affirmaient avoir été violées par leur père ? Y a t-il un lien avec le débat actuel ? » Ce confinement des hommes et des femmes dans un rôle prescrit, accentue leur séparation. Dès la petite enfance et tout au long de...

Chroniques

Paradis artificiels

« Depuis un an, j’échange des sms avec un homme dont j’ai fait la connaissance sur Internet. Nous nous écrivons beaucoup et nous sommes devenus virtuellement intimes. À force de dialoguer, j’ai commencé à éprouver des sentiments à son égard. Mais, à chaque fois que je lui propose de nous rencontrer, il prétexte un surcroît de travail ou un coup de fatigue pour se défiler. J’aime beaucoup cette complicité qui nous unit. Mais je finis par me lasser. Pour moi, le rencontrer en chair et en os est devenu indispensable. Lui, semble se satisfaire de ces relations virtuelles. J’ai l’impression d’être...